Interview Fabrice Papalino "Mon but est d'arriver le plus haut possible et surtout d'y rester"
Olivier Baute
| 0 réaction
Fabrice Papalino "Mon but est d'arriver le plus haut possible et surtout d'y rester"
Photo: © SC

Chez les Papalino, il y avait Manu, il a désormais Fabrice qui s'est fait une place dans le noyau du CS Verviers. La rédaction a pris la température auprès de lui afin de connaitre ses impressions sur la saison des Béliers ainsi que ses intentions futures.

Wf: Verviers va-t-il se maintenir?

Oui, nous sommes tous concernés par ce sauvetage. Le groupe a connu une évolution importante depuis le début de la saison et les résultats sont meilleurs. Mon impression personnelle est que nous allons nous sauver, le groupe est confiant et les coachs aussi. On se battra jusqu'au bout de toute façon. 

Wf: Comment se passe à titre personnel cette découverte d'un championnat adulte?

Je me sens vraiment bien, c'est une compétition qui me convient.  Cela fait déjà deux ans que l'on me disait que je n’avais plus rien à faire chez les jeunes car j'avais la mentalité d'un adulte. Petit bémol, cette blessure au pied, mais je serais rapidement de retour.

Wf: Quelles sont les différences entre le championnat espoir de D2 et la D3B?

En espoirs de D2, ce n’est pas réellement un championnat, nous jouons soit contre de jeunes garçon de 16 ans ou alors contre des joueurs qui n'évoluent pas en équipe A. La division 3b est un championnat assez physique avec de très bon joueurs, cela peut-être un superbe tremplin. Et puis, chaque week-end, la victoire est importante.

Wf: Le staff est reconduit, quelles sont les tendances au niveau du noyau et te concernant?

Je suis content pour le staff car ils ont fait du bon boulot. Les personnes extérieures n’y croyaient pas, mais eux étaient convaincus que nous étions capables de réaliser un exploit. Ils croyaient en nous depuis le début.

Maintenant, je pense qu'ils veulent refaire une bonne équipe, soit en D3 soit en Promotion. Pour ma part, il m'ont demandé de resigner car il sont satisfaits de ma saison. L’AS Eupen, club auquel j’appartiens doit toutefois donner son accord. Cela me fait énormément plaisir, mais je ne sais toujours pas ce que je vais faire. Je suis notamment en contact avec deux clubs de D2 et j’ai demandé un délai de réflexion. Mais, je peux déjà remercier les coaches et le staff de m'avoir fait confiance car c'est en grande partie grâce à eux que j'ai tant progressé cette saison.

Wf: Ton frère Manu a connu une belle petite carrière. Signerais-tu pour la même ou bien tes aspirations sont plus grandes?

Oui et non. Oui, car il un nombre de match important au niveau national, plus ou moins 250, avec de très bons clubs tels que le  FCLiège, Eupen, La Calamine, ou Hamoir, mais j'aspire un jour à devenir professionnel et je ferais tout ce qui est possible pour y arriver. Je voudrais moins changer de clubs, être plus stable. Manu a eu une belle petite carrière, mais certains de ses choix n'ont pas toujours été opportuns, j'espère que je ne ferais pas les même erreurs.

Nous avons deux caractères totalement différents. Lui est fort impulsif alors que moi je suis plutôt posé malgré mon jeune âge. Mon but est d'arriver le plus haut possible et surtout d’y rester. Manu me conseille beaucoup avec mon agent Eric Depireux. Mon entourage familial est très important. A présent, Manu suit les cours pour devenir entraineur. Il a toutes les qualités pour devenir un jour un très bon coach.


Nous en avons profité pour poser également une question au grand frère afin qu'il nous décrive le profil de Fabrice.

Wf: Pourrais-tu définir les qualités de ton petit frère, toi qui le suis depuis de nombreuses années?

Il a de grosses qualités physiques malgré sa petite taille. Fabrice a une technique au-dessus de la moyenne, joue des deux pieds, une très bonne mentalité et il ne lâche rien dans un match. Petite anecdote. Lors du match contre Capellen où ils sont battus 0-6 après une heure de jeu, Fabrice continuait à tacler et se battre comme un lion. Personnellement, j'aurais baissé les bras. Il a une force de caractère énorme. Depuis le décès de notre papa, il a redoublé d’efforts.

Fabrice s’est adapté à la Division 3 très rapidement. Il a franchi un cap important cette saison, disputant 22 matchs juste avant sa petite blessure au pied. Je pense sincèrement qu’il pourrait intégrer un noyau de D2, il en est capable et en a les qualités.

Je voudrais ajouter que je serais toujours là pour mon frère et que je l’aiderai un maximum afin qu’il ne fasse pas les même mauvais choix que moi. Si il arrive à s’adapter à la D2, un bel avenir s’ouvre à lui.


Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos