L'Excel a mené deux fois, mais l'Excel repart encore bredouille

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
L'Excel a mené deux fois, mais l'Excel repart encore bredouille

Sur la pelouse de Waasland, Mouscron avait une belle occasion de renouer avec la victoire. Les Hurlus ont d'ailleurs mené deux fois dans cette partie, mais ça n'a pas suffi pour éviter la défaite (2-3).

Après avoir décidé de laisser Omar Govea en dehors du groupe cette semaine encore, Frank Defays continuait d’appliquer le principe de la tournante avec les retours de Bailly et Gkalitsios dans le onze notamment, mais surtout avec la toute première titularisation du jeune Sebastjan Spahiu, 18 ans, qui n’avait jusque-là collecté que 39 minutes de jeu en championnat.

Et si le match avait débuté sur un rythme de sénateur, il n’aura pourtant pas fallu plus de dix minutes à l’Excel pour ouvrir la marque. Grâce à une performance individuelle de Rotariu qui s’ouvrait un angle de tir à l’entrée du rectangle avant d’enrouler dans la lucarne de Goblet, complètement impuissant sur cette frappe du Roumain qui inscrivait là son septième but de la saison.

Mais malgré cette ouverture du score, les Hurlus allaient laisser le champs libre à Daam Foulon moins de cinq minutes plus tard. Le Waeslendien ne se faisait pas prier pour adresser un centre en retrait à Isaac Thelin qui ne laissait aucune chance à Bailly pour se rapprocher à trois longueurs du Taureau d’Or, Teddy Chevalier, qui n’a pas marqué cet après-midi contre Zulte Waregem.

Relativement habitués à ce genre de coup dur, les Hurlus ne se sont pas laissés démonter et ont très vite réagi, via Amallah d’abord, mais surtout via Spahiu qui a bien failli fêter sa première titularisation par un but. Mais sa splendide frappe des trente mètres allait s’écraser sur la barre à la demi-heure de jeu.

Juste avant que Dorin Rotariu ne tente un remake de son but d’ouverture, mais avec Goblet sur la trajectoire du ballon cette fois. Le gardien waeslendien permettait donc à son équipe de ne pas être menée avant le repos. 

Waasland a pris le jeu à son compte en deuxième période

Des Waeslendiens qui sont d’ailleurs revenus des vestiaires avec des intentions bien plus offensives qu’en première période. Mais Louis Verstraete et Laurent Jans ne trouvaient pas le cadre à distance. Au contraire de Floriano Vanzo qui allumait une jolie demi-volée à 25 mètres, repoussée par Logan Bailly.

Le dernier rempart mouscronnois qui allait encore sortir deux ballons très chauds dans la foulée. Un quatrième quart d’heure plus que compliqué donc pour les Hurlus mais pourtant oublié dès la 62e minute de jeu avec le but de Selim Amallah. Lancé en profondeur par Spahiu, le médian mouscronnois filait seul au but pour ajuster entre les jambes de Goblet.

Un but qui tombait à pic pour les Hurlus qui, à défaut d’être dominants, auront au moins su être réalistes en ce début de seconde période. Mais Floriano Vanzo n’avait pas l’intention de laisser les Mouscronnois devant. Sa frappe des 30 mètres allait se loger dans la lucarne de Bailly. Sept minutes après avoir pris l’avantage, l’Excel voyait à nouveau son adversaire du soir revenir à hauteur. Pire! Dans les tout derniers instants, Thelin s'offrait un doublé et achevait définitivement les Hurlus. 

Mouscron a une fois de plus été un peu trop généreux derrière. Une vieille habitude pour les Hurlus qui, en 2018, n’ont réussi à tenir le zéro derrière qu’à deux reprises en 16 rencontres. Et forcément, ça coûte des points à Frank Defays et ses hommes. C'est encore plus criant ce soir avec ce dernier but encaissé à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

Un cinquième match consécutif sans succès qui ne fait évidemment pas les affaires mouscronnoises. Sven Vermant et les siens peuvent, en revanche, respirer: Waasland n'avait plus gagné depuis le 2 février... une belle bouffée d'air frais pour les Jaune et Bleu. 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos