Quelles sont les attentes des Diablotins avant le match contre l'Italie ? "Éliminer le pays hôte serait agréable"
Malik Hadrich Manuel Gonzalez Hannes Van Gael
Malik Hadrich, Manuel Gonzalez et Hannes Van Gael depuis Reggio d'Emilie
| 0 réaction

Cools, Schrijvers, Bornauw et Walem évoquent le dernier match de poule de la Belgique contre l'Italie

Quelles sont les attentes des Diablotins avant le match contre l'Italie ?  "Éliminer le pays hôte serait agréable"

Le stade Mapei en Reggio d'Emilie est le port d'attache des Diablotins à l'Euro des U21. Il a une capacité de plus de 23.000 places. Lors des deux premiers matchs de poule, il paraissait très vide. Ce sera tout sauf le cas contre le pays hôte l'Italie.

Le match des Espoirs belges contre leurs homologues espagnols a attiré 2.738 spectateurs.  On dénombrait quelques centaines de personnes en moins lors de leur match d'ouverture contre la Pologne.  Le troisième match de groupe contre l'Italie se jouera à bureaux fermés.  Les Italiens ne pourront pas baisser le pied s'ils veulent se qualifier pour les demi-finales de leur tournoi.

Beaucoup de sièges vides

Bien que l'enthousiasme ne soit pas à son apogée dans les rangs belges (seul un miracle peut offrir un match supplémentaire aux Diablotins), les joueurs nourrissent tout de même certaines attentes par rapport à cette rencontre. “Nous jouons pour notre honneur.  C'est le plus beau match de l'Euro” a dit Dion Cools.

“Ce serait chouette si nous pouvions faire en sorte que l'équipe locale ne passe pas au prochain tour.  C'est de nouveau un tout autre match.  Ce sera disputé et cela va se jouer sur le fil du rasoir" a ajouté Cools.

Pays

“Nous voulons encore montrer de quoi nous sommes capables.  Tout le monde regarde cet Euro des U21.  Nous ne voulons pas rentrer sans point à la maison.  Il fait tout donner encore une fois” estime Siebe Schrijvers.

“Nous devons jouer pour nous, pour notre pays.  Nous devons montrer qui nous sommes comme nous l'avons fait aujourd'hui” a réagi Sebastiaan Bornauw après le match contre l'Espagne.

"Cette rencontre contre 20.000 Italiens, ce sera inoubliable pour eux.  La volonté de bien prester sera donc présente" a assuré le sélectionneur fédéral Johan Walem.  Celui-ci considère cette dernière partie comme une nouvelle occasion d'apprendre et de grandir.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos