Thomas Vermaelen : un choix intelligent et l'heure de passer le flambeau ?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Thomas Vermaelen : un choix intelligent et l'heure de passer le flambeau ?

Thomas Vermaelen devrait rejoindre le Japon et le Vissel Kobe. Un choix que certains qualifieront d'étonnant, mais qui semble plutôt intelligent de la part de l'ancien Gunner.

Thomas Vermaelen (33 ans) va donc suivre les traces de plusieurs autres ex-Barcelonais et rejoindre le Vissel Kobe d'Andrés Iniesta et David Villa. La J.League, un choix qui commence à devenir prisé par les stars en fin de carrière, qui trouvent au Japon une qualité de vie et un environnement moderne et sain qu'on ne retrouve pas toujours en Super League chinoise. 

Le bon choix ? 

L'exemple de Yannick Carrasco le prouve : la Chine peut parfois être un dépaysement "trop" total. Si le Japon dispose également d'une culture très atypique, qui peut déstabiliser l'étranger, la plupart de ceux qui visitent le Pays du Soleil Levant en reviennent charmés. Malgré toutes ses particularités, le Japon s'accomode mieux du mode de vie occidental qu'une Chine encore communiste dans certains modes de pensée et où les footballeurs ont tendance à vivre dans une bulle. 

Financièrement, si ce choix ne couvrira pas Vermaelen d'autant de pétrodollars qu'une signature au Qatar ou en Arabie Saoudite, nul doute que le défenseur y trouvera également son compte ... et à 33 ans, au terme d'une carrière qui l'a vu évoluer 10 ans à Arsenal et Barcelone, il y a peu de chances que Thomas soit dans le besoin. 

Pourquoi, ceci dit, Vermaelen ne relève-t-il pas un dernier défi sportif comme, par exemple, celui de l'Olympiakos où il a été cité ? Une réponse semble claire : parce qu'il n'en a plus l'envie ou la capacité physique. "Verminator" a vécu une période très délicate au Barça, où la patience du club catalan a été récompensée par quelques belles prestations. S'il arrivait dans un club comme l'Olympiakos ou le Fenerbahçe (pour citer un autre club potentiel), Vermaelen serait "la" star, l'un des plus gros salaires du noyau, et les attentes autour de joueurs de ce calibre dans les clubs grecs ou turcs sont généralement disproportionnées et ne permettent aucun temps d'adaptation. Pas question d'y être un joueur de rotation d'effectif comme à Barcelone.

L'heure de passer le flambeau en sélection 

Opter pour le Vissel Kobe devrait également signifier que Thomas Vermaelen quitterait à court terme le noyau des Diables Rouges. Si Axel Witsel et Yannick Carrasco sont restés Diables en jouant en Chine, tous deux sont jeunes et en pleine possession de leurs moyens ; Vermaelen et ses blessures récurrentes ne peut probablement pas cumuler longs déplacements, matchs à un rythme moindre et sélection nationale. 

De nombreux jeunes et mêmes moins jeunes, qu'il s'agisse de Christian Kabasele, Björn Engels, Brandon Mechele, Jason Denayer ou Zinho Vanheusden, semblent prêts à reprendre le flambeau ; une page devrait bientôt se tourner dans l'histoire des Diables. Avec, peut-être, un dernier match de gala pour dire au revoir à l'homme aux 72 rencontres internationales ...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos