Glen De Boeck met le doigt où ça fait mal : "Jelle Van Damme est toujours agressif, mais..."
Malik Hadrich Kevin Vanbuggenhout
Malik Hadrich et Kevin Vanbuggenhout depuis Saint-Gilles
| 0 réaction

Glen De Boeck trouvait que Lokeren n'était pas suffisamment agressif à l'Union Saint Gilloise

Glen De Boeck met le doigt où ça fait mal : "Jelle Van Damme est toujours agressif, mais..."
Photo: © photonews

Pas de point pour Lokeren sur le terrain de l'Union Saint Gilloise ! Pire que le résultat, les troupes de Glen De Boeck n'ont jamais eu voix au chapitre. Le coach des Waeslandiens ne pouvait que le constater amèrement.

Le coach de Lokeren, Glen De Boeck, voyait différentes causes à la défaite à l'Union Saint Gilloise : le manque d'agressivité, le nombre de pertes de balles et le fait que son équipe n'ait pas profité de ses bons moments.  La première cause était naturellement la pire : "Si l'agressivité est plus haute chez l'adversaire que chez votre équipe, vous avez un problème.  Or, elle était beaucoup plus grande à l'Union que chez nous.  Le fait que nous jouions en déplacement n'est pas une excuse."

Absents

Sur un nombre de phases spécifiques, il était possible d'étayer ce constat : "Cette balle que le gardien de but lache sur la ligne de but, nous devons toujours être dessus.  Sur un certain nombre d'aspects du jeu, nous sommes restés absents.  Malgré cela, nous avions encore deux occasions franches.  L'une d'entre elles était dans le petit rectangle.  Si vous concluiez celle-ci, nous n'aurions peut-être pas perdu et nous en aurions eu beaucoup plus."

Ce n'est pas que Lokeren ne s'est pas du tout engagé dans les duels, mais collectivement, c'était insuffisant : "N'Dao était agressif.  Cela fait déjà un joueur.  Jelle Van Damme l'était aussi. Jelle est toujours agressif, mais si la moitié de l'équipe ne l'est pas, cela ne sert à rien."

Plus d'infos

Plus d'infos