Interview Tubize, tristement relégué en D2 Amateurs : "On peut pleurer, mais il n'y a rien à faire"
Redaction
| 0 réaction

Laurent Demol et Tubize relégués suite au gel du championnat en D1 Amateurs : "On peut pleurer, mais il n'y a rien à faire"

Tubize, tristement relégué en D2 Amateurs : "On peut pleurer, mais il n'y a rien à faire"

La décision de l'ACFF d'arrêter le football amateurs en raison du coronavirus a des conséquences regrettables pour tous les clubs en position de relégation. C'est le cas de l'AFC Tubize, qui fait la culbute en D2 Amateurs un an après avoir déjà été relégué de D1B ...

Laurent Demol, l'entraîneur de Tubize, aura presque réussi sa mission. Arrivé en novembre alors que les Brabançons étaient lanterne rouge, il doit finalement s'incliner en raison de la fin de saison anticipée et ce alors que l'AFC Tubize semblait en bonne voie. "Quand j'ai pris le club en mains, nous étions bons derniers, un point derrière Winkel. Nous avons fait avec nos moyens, pour recoller aux équipes du dessus, et désormais nous sommes 10 points au-dessus de ce même Winkel", déplore-t-il pour Walfoot. 

"Avec 18 points encore à prendre et un programme qui laissait la place à l'optimisme, puisque nous devions encore affronter Winkel et le Lierse-Kempenzonen à domicile, nous allions encore prendre des points", nous explique Laurent Demol, qui ne peut cacher une forme de déception liée à une situation incontrôlable. "Si nous étions dans le cas de Winkel, justement, qui est très loin de se sauver, ce serait aisé à accepter. Là ... C'est évidemment difficile, il y a une frustration de ne pas avoir pu se battre jusqu'au bout. Ce serait plus facile d'avoir échoué en ayant eu l'occasion de tout donner". 

 Bien sûr, la décision d'arrêter le football "est la bonne", précise le coach des Sang & Or. "Je peux comprendre cette décision, oui, et il fallait en prendre une. On peut pleurer, mais on ne peut rien y faire. La seule situation qui peut encore sauver Tubize serait qu'un club n'obtienne pas sa licence en D1 Amateurs, ce qu'on ne souhaite évidemment à personne", estime Demol. 

"Ce genre de situation est très difficile pour les petits clubs amateurs, qui travaillent dur toute la saison. Les matchs à domicile représentent de grosses pertes. Il y a des obligations, des contrats à respecter", regrette-t-il. "Mais on ne peut que regarder notre situation. Sur les 12 matchs sous ma houlette, on a fait les efforts qu'il fallait, je crois. Nous sommes à trois petits points du maintien et on nous coupe en quelque sorte l'herbe sous le pied. Mais cet arrêt du championnat est justifié", conclut enfin l'entraîneur de Tubize, qui ignore encore s'il sera encore là la saison prochaine. "C'est du 50/50, j'ai eu une discussion avec la direction. On attend que tout soit clair concernant Tubize pour la saison prochaine".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos