L'Excelsior Virton placé sous administration provisoire : le club s'en prend à Mehdi Bayat et l'Union Belge

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
L'Excelsior Virton placé sous administration provisoire : le club s'en prend à Mehdi Bayat et l'Union Belge

La situation de l'Excelsior Virton se complique de semaine en semaine. Désormais placé sous tutelle, le club a contre-attaqué !

L'Excelsior Virton est au bord du gouffre. Suite à ses difficultés financières, qui lui ont valu un refus de licence professionnelle de la part de la CBAS en seconde instance, le club gaumais a vu débarquer deux administrateurs provisoires mandatés par le Tribunal de Liège ; le club est donc officiellement placé sous tutelle, ce qui est généralement l'étape précédant le dépôt de bilan et la faillite, terme qui se murmure de plus en plus en Gaume. 

Mais Virton ne compte pas se laisser faire : le club a en effet publié un communiqué attaquant de front l'Union Belge et Mehdi Bayat, dénonçant "le fait qu’une même et seule personne, Mehdi Bayat, puisse être tout à la fois CEO du Sporting de Charleroi, président de l’URBSFA (aujourd'hui RBFA, nda), membre du Conseil d’administration de la Pro-League, en plus d’être le frère de l’agent archi-dominant du football belge " (sic).

Pour le club gaumais, les conflits d'intérêt entre les deux rôles de Mehdi Bayat sont évidents. Toujours est-il que l'Excelsior annonce qu'il prendra "toutes les initiatives légales pertinentes, au civil, au disciplinaire, voire au pénal, afin que ce véritable scandale ne reste pas sans suite ", convaincu que l'Union Belge "téléguide" la nomination des deux administrateurs provisoires dont il dénonce des liens directs avec le Parquet de la fédération. 

Découvrez le communiqué complet à cette adresse : https://www.revirton.be/promobe-finance-apporte-un-soutien-total?fbclid=IwAR3HEwQEZxm7wx5GJ1nvqgEMbJ6hnt1ytNJ67x7MXiv4Eb37d2UkKVC8xrw

Pendant ce temps, les joueurs ... 

Il nous revient cependant qu'en attendant que le sac de noeuds se démêle, les grands perdants seraient les joueurs de l'Excelsior Virton : ceux-ci seraient toujours dans l'attente de leurs revenus de chômage technique, le club n'ayant pas rempli tous les papiers administratifs pour en assurer le versement. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos