Guardiola, la Ligue des Champions ou la porte

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Guardiola, la Ligue des Champions ou la porte

Son palmarès est énorme, mais cette saison est certainement la plus mauvaise de Guardiola à la tête de City. De quoi faire réfléchir les dirigeants des Citizens.

Manchester City ne sera pas champion et tout le monde le sait depuis quelques mois maintenant. Mais au-delà de la domination de Liverpool sur la Premier League, ce sont les prestations des Citizens qui posent question.

La défaite de ce week-end sur la pelouse de Southampton est la neuvième du club en championnat cette saison. C'est plus que sur les deux dernièrers exercices et si l'écart qui les sépare des Reds est si important, il faut chercher dans ces défaites les raisons de ce naufrage.

Il est vrai que l'équipe de Manchester city a connu une saison mouvementée, surtout au niveau des blessures. Le secteur défensif a été décimé, avec les blessures de Laporte, de Mendy et de Stones. Fernandinho a d'ailleurs disputé ce week-end la première rencontre de la saison à son poste de prédilection après avoir dépanné en défense centrale. 

De plus, certains joueurs sont en fin de cycle, comme Silva qui va quitter le club. Et Guardiola a dû faire toute la saison sans Leroy Sané, tout en jonglant avec les blessures en alternance d'Agüero et de Jesus.

Mais il faut aussi oser poser la question: est-ce que le système de Pep n'a pas fait son temps en Premier League? C'est la quatrième saison du Catalan en Angleterre et jamais dans sa carrière il n'a fait de cinquième saison à la tête d'un club, que ce soit au Barça ou au Bayern. Est-il capable de se réinventer et surtout de motiver à nouveau un groupe pas toujours habitué à mettre le bleu de travail?

Le coach de De Bruyne l'a dit ces derniers jours en conférence de presse: la Cup et la Ligue des Champions sont prioritaires. City retrouvera Arsenal en demi et tout reste à faire. Mais on le sait les dirigeants des Citizens ne pensent qu'à une autre coupe: celle aux grandes oreilles.

Même s'ils sont en ballotage favorable, il faudra tout de même sortir un Real impérial depuis quelques semaines et Pep le sait: il pourrait jouer son avenir sur cette compétition. Il a déjà échoué dans cette mission avec le Bayern et il attend de retrouver les joies d'une victoire en C1 depuis 2011. Une éternité.

La pression, Pep connait. Gagner des matches, il sait faire. Mais l'échec il commence à vivre avec et ce mot n'a pas un bon écho dans les couloirs de l'Etihad. Surtout quand on sait qu'Allegri est toujours en train de clamer son amour pour la Premier League.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos