Les Bleuets, ou quand le futur des Bleus est radieux
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

L'équipe de France Espoirs s'est qualifiée pour l'Euro et certains joueurs sortent du lot

Les Bleuets, ou quand le futur des Bleus est radieux

Ce lundi soir, l'équipe de France Espoirs s'est imposée contre la Suisse, une victoire qui assure les Bleuets de la première place du groupe et donc de la qualification... mais aussi d'un bel avenir pour l'équipe de France.

Les Bleuets devaient s'imposer contre la Suisse pour aller chercher la première place du groupe et donc la qualification pour l'Euro. Les jeunes Français ne se sont pas plantés, avec une belle victoire sur le score de 3-1. Odson-Edouard a signé un doublé, c'est Kolo-Munai qui a fixé les chiffres de ce match.

Dans la foulée, le turbulent Mattéo Guendouzi, excellent ce lundi, a annoncé la couleur: "La France veut gagner l'Euro". En y regardant de près, et après avoir vu cette rencontre, c'est difficile d'affirmer qu'ils ne font pas partie des favoris pour cette compétition.

France

Rien que dans le onze de départ, il y a de la qualité et surtout des joueurs qui jouent déjà régulièrement dans les grands championnats: Colin Dagba (PSG), Badiashile (Monaco), Jules Koundé (Séville), Boubakar Kamara (Marseille), Mattéo Guendouzi (Berlin), Jeff-Reine Adélaïde (Lyon), Amine Gouiri (Nice), Odsonne Edouard (Celtic). Ces joueurs sont des titulaires dans leurs clubs respectifs et évoluent à un très haut niveau.

Il ne faut pas non plus oublier que Camavinga (Rennes) était absent, et que Kylian Mbappé pourrait encore jouer avec cette équipe (ce qui n'arrivera jamais plus, on ne va pas se mentir). Tout cela démontre une vraie source de talents chez nos voisins français.

France

Mais il y a mieux encore: la mentalité. On l'a souvent signalé, c'est le problème global des joueurs en équipe de France, que ce soit chez les A ou chez les Espoirs. Mais le onze qui a battu la Suisse ce lundi joue en équipe, avec de la volonté et une envie de gagner au lieu de se mettre en évidence. Bref, pour l'équipe de France, le futur c'est déjà un peu maintenant.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos