Arkadiusz Milik explique pourquoi il a rejoint l'Olympique de Marseille

Manuel Gonzalez
Manuel Gonzalez
| 0 réaction
Arkadiusz Milik explique pourquoi il a rejoint l'Olympique de Marseille

Cet hiver, l'Olympique de Marseille a réussi un très joli coup en mettant la main sur le buteur polonais qui évoluait à Naples.

Arkadiusz Milik a expliqué ce mardi lors de sa conférence de presse de présentation les raisons pour lesquelles il avait choisi de rejoindre l'Olympique de Marseille. "Pour commencer par le début, le coach et le directeur sportif ont été déterminants dans mon choix de rejoindre le club. Le coach m'a montré de l'intérêt. Je traversais moi-même une période difficile à Naples. J'ai lu dans leurs yeux qu'ils me voulaient et voulaient un attaquant. Je sais que j'ai fait le bon choix pour moi. Je voulais vraiment venir et jouer pour une superbe ville. Les discussions avec le coach et Pablo ont beaucoup compté aussi Je sais que l'équipe traverse une période difficile en ce moment, mais je suis déterminé à l'aider. Je le prends comme un défi", a expliqué l'international polonais.

"Mon poste n'est pas le plus simple. Quand on est attaquant, il y a beaucoup d'attentes. Quand on marque, on est bon. Quand on ne marque pas, on n'est pas bon. Ce qui compte à la fin de la saison ce sont les buts. Je connais et respecte ces attentes. Je les ai connu à l'Ajax ou à Naples. C'est un défi. Je me sens prêt à jouer. Je n'ai pas joué pendant plusieurs mois. Je me suis préparé. Je sais que je dois retrouver le rythme et j'espère avoir du temps de jeu rapidement pour pouvoir jouer 90 minutes (...) Je n'ai pas la sensation d'avoir des lacunes au niveau du cardio. J'ai vécu des mois difficiles. Je me suis beaucoup entraîné et tout ce dont j'ai besoin c'est de rythme", a ajouté l'ancien joueur de l'Ajax qui devra vite aider l'OM, en perte de vitesse,

"C'est une période difficile pour tout le monde quand l'équipe ne gagne pas. L'équipe est super et sympa. Je ne parle pas encore le français mais j'arrive à communiquer avec les joueurs ou le coach qui parlent italien ou anglais", a conclu Milik.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos