Contre l'Azerbaidjan, la défaite est interdite
Dirk Diederich
| 0 réaction
Contre l'Azerbaidjan, la défaite est interdite
Photo: © SC

L'heure de vérité sonnera à partir de 18 heures pour nos Diables. S'ils gagnent à Bakou, tout reste possible pour la qualification à l'Euro 2012. S'ils ne gagnent pas, alors ce sera la fin des illusions.

 La Belgique doit s'imposer en Azerbaidjan. Du moins, si elle veut prétendre être du voyage en Pologne et en Ukraine l'été prochain. Les Azéris seront difficiles à manier, certes. Berti Vogts a mis en place un dispositif ultra-défensif, avec un entrejeu renforcé pour contrarier l'évolution de nos Diables.

Pour le contourner, nos Diables devront se montrer vifs, rapides et précis dans la construction de leur jeu. Or, la pelouse du stade national de Bakou ressemble davantage à un champ de taupes qu'à un billard. Ce qui pourrait compliquer la tâche de nos Diables.

Mais toute perte de points sera interdite ce soir. Et surtout inadmissible. La Belgique doit s'imposer et profiter par la même occasion de la crise du football turc. Guus Hiddink affrontera avec son équipe ces prochains jours le Kazakhstan et l'Autriche. Il devra composer avec des joueurs qui n'ont toujours pas repris la compétition en Turquie. Et qui sont en manque de rythme. Les prestations des clubs turcs en coupe d'Europe l'ont confirmé d'ailleurs (3 clubs éliminés sur les 4 en lice, même si le Trabzonspor a été repêché ensuite).

Ce soir, ça passera ou ça cassera. Brûlons un cierge.




Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos