Cristiano Ronaldo Ballon d'Or, à moins que...

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Cristiano Ronaldo Ballon d'Or, à moins que...
Photo: © photonews

Le Ballon d'Or? Emballé, c'est pesé, Cristiano Ronaldo va en gagner un quatrième. Le Portugais est en effet le grandissime favori à la succession de Lionel Messi. Mais qui pourrait le lui chiper?

Lionel Messi, l'éternel rival

Lionel Messi, c'est déjà cinq Ballons d'Or et une aura qui fait que chaque saison ou presque, l'Argentin pourrait créer la surprise. Le mode de vote, qui changera en 2017 mais reste en vigueur pour la dernière fois cette année, peut lui permettre d'espérer "refaire le coup" de 2010, où il avait chipé le Ballon d'Or au nez et à la barbe d'autres favoris comme Wesley Sneijder et Andrès Iniesta.

Il faut dire que le début de saison de l'Argentin est plutôt tonitruant, nettement plus que celui de son rival portugais. Déjà 14 buts en 11 rencontres (!) pour Messi en ce début de saison, qui s'ajoutent à un début d'année 2016 tout aussi énorme. Seule ombre au tableau, une nouvelle finale perdue en Copa America. Et, évidemment, un échec en Ligue des Champions...

Pepe, même palmarès, moindre aura

Un défenseur central Ballon d'Or? On se rappelle du tollé soulevé par la victoire de Fabio Cannavaro, champion du monde et Ballon d'Or en 2006. Pepe n'a ni le même charisme, ni le même talent, et ne soulèvera jamais - soyons lucides - le globe doré. Et pourtant, il pourrait bien être le plus méritant.

Car Pepe a tout simplement le même palmarès que son capitaine en sélection. Champion d'Europe avec le Real dont il est un pion indispensable, il a également été auteur d'un Euro tout bonnement immense, après une performance déjà comparable en 2012. Haï par une bonne portion du public pour ses pétages de plomb et son jeu rude, Pepe s'est pourtant assagi cette année et paraît toujours nettement plus propre sous le maillot du Portugal. Le Ballon d'Or du labeur? On peut rêver...

Antoine Griezmann, l'outsider

Antoine Griezmann peut estimer que son année 2016 est d'ores et déjà une belle réussite: le Français vient d'être élu joueur européen de l'année devant Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Un prix qui a acquis depuis un petit temps (depuis le nouveau mode de scrutin, à vrai dire) une crédibilité supérieure à celle du Ballon d'Or.

Mais Grizou devrait également être celui qui accompagnera les deux extraterrestres sur le podium, un peu à l'image d'un Franck Ribéry il y a deux ans. Difficile en effet d'imaginer le fraîchement élu meilleur joueur de Liga, mais aussi le meilleur joueur de l'Euro louper le trio final. Peut-il espérer mieux que la troisième et ingrate place réservée à son compatriote à l'époque? Probablement.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos