Les Bleus ne prendront pas les Diables de haut: "Il n'y a plus de favoris"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Varane et Hernandez évoquent les Diables Rouges

Les Bleus ne prendront pas les Diables de haut: "Il n'y a plus de favoris"

Comme les Belges, les Bleus se sont rapprochés à deux victoires de leur rêve, mais ils l'ont compris: même s'ils ne joueront pas le Brésil, ils auront de la concurrence en demi-finales.

Le cap est toujours le même pour la France de Didier Deschamps après la victoire, plus tranquille qu'attendu, sur l'Uruguay vendredi après-midi: objectif deuxième titre mondial. "Rien n'est impossible, nous devons y croire jusqu'au bout et tout donner pour aller au bout du rêve", confiait d'ailleurs ce matin en conférence de presse Lucas Hernandez. 

Mais les Bleus savent aussi qu'il ne faut pas vendre la peau de la Belgique avant de l'avoir vaincue. "A ce stade de la compétition, il n'y a plus de favoris, il ne reste que de très bonnes équipes", note Raphael Varane

"50-50"

Et la Belgique fait assurément partie de celles-là pour les Bleus. "Oui, c'est une très bonne équipe", confirme le Madrilène. Et Varane s'attend à un duel musclé mardi soir. "Lukaku? Oui c'est un très bon joueur, il pose des problèmes à toutes les défenses."

Et la conclusion, on la laissera à Lucas Hernandez. "En demi-finales de Coupe du monde, tout peut se passer. On sait que c'est une grande sélection, avec des grands joueurs, mais pour moi c'est du 50-50", assure le latéral droit. Seule la vérité du terrain comptera. Le rendez-vous est pris entre les deux voisins, mardi 20h, sur la pelouse du Stade de Saint-Pétersourg. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos