Genk et Bruges se contentent d'un partage rythmé
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Genk et Bruges se contentent d'un partage rythmé

Les deux meilleures équipes de notre compétition avaient bien commencé, et le leader avait mené, avant d'être rejoint sur un but d'un de ses anciens produits. Les efforts des dernières semaines se sont tout de même faits ressentir.

Après avoir renoué avec le succès face à Ostende, le coach brugeois alignait le même onze de base, ce qui signifait donc que Vormer et Letica prenaient place sur le banc. Côté genkois, Sander Berge était de retour dans le onze, mais Heynen restait titulaire. Le second changement était le retour de Ndongala, au détriment de Zhegrova. 

Le début de match était bien rythmé, mais Genk pouvait déjà prendre les commandes après dix minutes. Une bonne déviation de Samatta profitait à Pozuelo, qui plaçait à côté d'Horvath. Dieumerci Ndongala assurait le but en poussant le cuir sur la ligne.

Schrijvers a eu l'opportunité d'égaliser rapidement, sur une remise de la tête de Rits, mais Bruges ne pourra revenir au score avant la mi-temps. Hans Vanaken était très bien tenu, Vukovic passait une soirée plutôt tranquille.

Mais Genk n'était plus suffisamment dangereux, et cela allait se confirmer après la pause. Après avoir beaucoup donné à Besiktas, au Standard et à l'Antwerp, l'équipe de Philippe Clément débordait moins d'énergie et finissait par encaisser. Vanaken trouvait bien Wesley dans le rectangle, le Brésilien servait Schrijvers en retrait. Cette fois, l'ancien talent limbourgeois plaçait bien et trompait son ex-portier.

Wesley loupe le deuxième, Bruges peut compter sur Horvath

Bruges connaissait alors une bonne période, Wesley manquait cependant de conclure sur un centre de Diatta, avant que le remuant sénégalais ne tire à côté. C'est ensuite Aidoo qui a bien failli tromper Vukovic, son propre gardien, sur un centre de Rits, mais la reprise malencontreuse de la tête s'écrasait sur la barre. 

Genk a aussi eu une grosse opportunité de reprendre l'avantage, mais Horvath mettait bien le pied sur un envoi de Heynen. Malgré les quelques changements de chaque côté, la rencontre allait baisser en intensité, le dernier quart d'heure allait offrir peu d'opportunités. Poulain ratait sa tête sur un centre de Vormer, Samatta pouvait difficilement cadrer dans une position compliquée.

Trois points vont donc toujours séparer le leader et son dauphin, reste à savoir si certains poursuivants pourront réduire l'écart ce dimanche. 

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Ligue Jupiler

Dernières réactions