Exclusif - Roberto Martinez : "Quitter la Belgique ? Quand ils sont prêts !"

Florent Malice
Florent Malice depuis Sassuolo
| 0 réaction
Exclusif - Roberto Martinez : "Quitter la Belgique ? Quand ils sont prêts !"

Roberto Martinez suit attentivement l'évolution des Diablotins et est évidemment bien placé pour leur conseiller de rester en Belgique ou de partir continuer leur écolage à l'étranger.

Parmi les Espoirs de Johan Walem, de nombreux joueurs évoluent encore en D1 belge, une situation qui contraste avec le noyau A où il est difficile de se faire une place en ne quittant pas la Pro League. "Les jeunes joueurs doivent quitter la Belgique quand ils se sentent prêts, c'est simple", relativise Roberto Martinez, présent cette semaine en Italie. 

Ne pas voir à court terme 

"Chaque joueur est différent à cet égard. Quitter la Belgique implique un choc : vous vous éloignez de vos proches, vous découvrez un nouveau pays, vous devenez un numéro au sein du club ; en tant qu'humain, c'est déjà un risque", explique le sélectionneur fédéral. "Et en tant que footballeur, le risque est là : si vous partez trop tôt, vous allez subir un contre-coup qui peut ralentir votre carrière. Les jeunes en Pro League ont souvent l'opportunité de partir, mais c'est parfois une vision à court terme avec le risque de gâcher un potentiel".

Martinez a en tête des exemples, qu'il tire d'Anderlecht : "Prenez Youri Tielemans et Leander Dendoncker. Ils avaient à coeur de réussir quelque chose avec leur club en Belgique avant de partir et c'est ce qui leur a permis d'être prêts. Ce que Leander Dendoncker a vécu durant les six mois suivant sa signature à Wolverhampton, jamais il ne l'aurait surmonté s'il n'était pas prêt", pointe-t-il. 

"Je comprends qu'à une époque, il y a dix, quinze ans, les jeunes talents aient eu besoin de quitter la Belgique pour terminer leur écolage aux Pays-Bas, en France, en Angleterre. La Belgique n'était pas prête pour ça. Aujourd'hui, elle l'est", affirme Martinez. "Les joueurs ne doivent pas quitter la Belgique, ils n'en ont pas besoin. Pas avant d'être prêts".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos