Simon l'Anglais : retour sur les neuf années de Mignolet en Premier League
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Simon l'Anglais : retour sur les neuf années de Mignolet en Premier League

Le gardien fut l'un des premiers Diables de la génération actuelle à se mettre en évidence de l'autre côté de La Manche. C'est avec de nombreux souvenirs que l'ancien Trudonnaire revient en Belgique.

Un bon apprentissage chez les Black Cats

C'est en 2010 que le jeune Mignolet débarquait en Angleterre. Sunderland a placé sa confiance au Trudonnaire qui a pu quitter le Stayen contre un montant estimé à 2.5 millions d'euros. 

Il commençait d'emblée comme titulaire puisque l'expérimenté Craig Gordon était blessé. Les débuts de Mignolet ne se passaient pas trop mal, Sunderland était placé en milieu de tableau mais Gordon a finalement récupéré sa place, à la suite d'une cinquième clean-sheet en l'espace de onze rencontres pour le Belge. 

Gordon reste n°1 pendant quinze journées, Mignolet n'aura lui rejoué qu'un match de championnat, pour une nouvelle clean-sheet. Avant que l'international écossais ne soit à nouveau blessé plusieurs semaines, l'ex-Canari avait retrouvé une place de titulaire jusqu'au terme de la saison. 

Gordon allait rester sur la touche de nombreux mois, Mignolet avait donc le champ libre. Même si une fracture du nez le tenait à l'écart quelques semaines, sa doublure Keiren Westwood retrouvait le banc à son retour. Le Diable Rouge enchaînait les prestations satisfaisantes avec onze clean-sheets au total, Sunderland terminait encore dans le ventre mou. 

La troisième saison fut plus compliquée sur un plan collectif. Les Black Cats gagnaient peu souvent, les nombreux matches nuls les empêchaient de prendre leurs distances avec la zone rouge, même s'ils ne s'y retrouvaient jamais. Simon Mignolet, qui n'a pas loupé une minute en championnat, contribuait bien au maintien. La preuve : Liverpool le transférait l'été suivant.

La pression d'Anfield

C'est donc en 2013 que Simon Mignolet débarquait chez les Reds contre 10.6 millions. Il succédait à un certain Pepe Reina, qui s'envolait lui pour l'Italie. Le Belge aurait pu devenir un héros dès sa première saison, car l'équipe de Brendan Rodgers était en tête, mais après une inoubliable glissade de Steven Gerrard contre Chelsea et un partage contre Crystal Palace, les Reds terminaient seconds. 

Toujours titulaire lors de sa seconde et troisième saison, Mignolet voyait débarquer à l'été 2016 un jeune concurrent allemand, Loris Karius. Un choix du coach Klopp, qui plaçait le Diable Rouge sur le banc entre la sixième et quinzième journée. Son compatriote ne parvenait pas à convaincre et Simon Mignolet terminait alors la saison comme n°1.

Le Belge n'allait jamais réussir à convaincre totalement son manager et les suiveurs des Reds. Les analystes ont débattu plus d'une fois à son sujet. Karius finissait par repasser titulaire en janvier 2018 et ce jusqu'au bout d'une saison qui s'est terminée sur une défaite en finale de la Ligue des Champions, que Karius aurait préféré ne jamais jouer.

Si l'Allemand devait quitter Anfield, les Reds allaient eux casser leur tirelire pour Alisson, le Brésilien de la Roma. Un choix qui a porté ses fruits vu le succès européen et la belle lutte avec Manchester City. Mignolet aura lui dû se contenter d'un rôle dans l'ombre, mais aura vécu avec émotion cette belle dernière saison, à laquelle il a contribué, comme l'ont souligné à plusieurs reprises certains équipiers et Jurgen Klopp. Sa bonne mentalité durant ces six dernières années ne sera pas oubliée en bord de Mersey.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos