Les rivaux louviérois en plein doute : le président de l'URLC dément les licenciements, du changement imminent à la RAAL?

Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Les rivaux louviérois en plein doute : le président de l'URLC dément les licenciements, du changement imminent à la RAAL?
Photo: © Walfoot.be

Que ce soit en D1 ou en D2 amateurs, les clubs du Tivoli ne se portent pas bien.

L'entraîneur de l'URLC (D1 am) Xavier Robert expliquait samedi soir que le président comptait licencier tout le noyau, staff compris, ce lundi. Huseyin Kazanci, contacté par La DH s'est étonné de ses déclarations : "Je n'étais même pas au match. Je n'ai rien dit aux joueurs. Je n'ai viré personne. Pourquoi le ferai-je? Il me faut un motif et je n'en ai pas."

Une reprise par des investisseurs français est toujours très proche, mais rien n'est encore assuré. Le président Kazanci assure qu'il restera si elle ne se concrétise pas. "Et il n'est pas du tout question d'une faillite. J'attends l'argent des Français et dès que c'est fait, le club est à eux", a-t-il annoncé au quotidien.

Dans la série inférieure, le voisin ne va pas mieux. Avec un 12 sur 27 et un dernier bilan de 2 sur 9, le candidat au titre se retrouve neuvième. Les résultats inquiétants font réfléchir la direction, qui a communiqué via son site. "Après la lourde défaite concédée à domicile contre Stockay-Warfusée (1-3), la RAAL a décidé de tirer le sonnette d’alarme. Si le club traverse une période sportive compliquée, il entend reprendre du poil de la bête au plus tôt", assure-telle.

La suite du communiqué

Avant le coup d’envoi de la saison, la RAAL a clairement affirmé ses ambitions. À savoir, rejoindre la division supérieure à l’issue du championnat 2019-2020. Se taire sur cet objectif aurait été un secret de polichinelle. Le noyau composé au printemps dernier a été constitué en ce sens. Sur le papier, l’effectif a les qualités requises pour remplir cette mission.

Malheureusement, la vérité du terrain en est tout autre. Avec un bilan de 12 points sur 27, les résultats actuels ne répondent absolument pas aux attentes. À l’instar des supporters, d’une ville, d’une région, nous nous désolons du niveau actuel de nos couleurs. En toute franchise, il convient de nous excuser auprès des fans qui, malgré des prestations peu concluantes, continuent de soutenir leur club, contre vents et marées.

Après ce nouveau revers, nous refusons de nous enliser dans une spirale négative. À ce jour, nous envisageons toutes les solutions. Le club veut rectifier le tir et se remettre sur les rails au plus vite pour reprendre sa marche en avant.

Déçus mais pas abattus, nous redresserons la barre tous ensemble.

Plus d'infos

Plus d'infos