Sitôt payé, sitôt viré ? Marc Wilmots et l'Iran défaits par le rival irakien

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Sitôt payé, sitôt viré ? Marc Wilmots et l'Iran défaits par le rival irakien
Photo: © photonews

Marc Wilmots est de retour à la tête de la sélection iranienne, mais cela pourrait ne pas durer : le Taureau de Dongelberg s'est incliné face à l'Irak.

Deux défaites consécutives pour le Team Melli et une deuxième place du groupe déjà à deux points : la Coupe du Monde 2022 s'éloigne peut-être pour l'Iran après la terrible défaite concédée dans les arrêts de jeu (2-1) à Amman (Jordanie), en match délocalisé face à l'Irak. Le rival historique est désormais en tête du groupe avec 10 unités, 4 points devant l'Iran. Bahreïn, qui a pris le point du nul (0-0) à Hong-Kong, est second. 

La victoire absolument folle contre le Cambodge (14-0) n'était donc que l'arbre qui cachait la forêt : depuis, Wilmots et l'Iran ont enchaîné deux défaites à l'extérieur, à Bahreïn et "en" Irak. Et les spécialistes du football asiatique semblent peu optimistes concernant les chances de Marc Wilmots de rester en poste, lui qui a menacé de quitter la sélection s'il n'était pas payé rapidement. 

Les premiers de chaque groupe seront qualifiés pour le troisième tour de qualifications de la zone Asie ; les quatre meilleurs deuxièmes se qualifieront également. Le Bahreïn, second du groupe de l'Iran, n'est actuellement pas parmi les meilleurs deuxièmes.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos