Les représentants des arbitres reconnaissent une grosse erreur et relancent le débat : "A quoi sert le VAR ?"
Les représentants des arbitres reconnaissent une grosse erreur et relancent le débat : "A quoi sert le VAR ?"

Il n'est plus un week-end sans que le VAR ne crée la polémique. Loin de résoudre tous les problèmes comme ses partisans l'avaient imaginé, la Vidéo Assistance en crée d'autres.

Comme nous l'écrivions plus tôt dans la journée, l'agression de Giovani Lo Celso durant le derby londonien entre Chelsea et Tottenham n'a pas été sanctionnée. Pourtant, un long moment a été attribué aux arbitres situés dans la camionnette pour qu'ils se prononcent à l'aide de la vidéo. Le PGMOL - l'organisme responsable des arbitres professionnels anglais - n'a, lui, pas hésité. Sur Sky Sports, ils ont pris la position suivante : "C'était une grosse erreur de ne pas avoir exclu Lo Celso".

Et le média britannique de se reposer la question suivante, en titrant : "A quoi sert donc le VAR ?". Ses interventions aléatoires et ses récurrentes mauvaises décisions font en tout cas du VAR un "progrès" de moins en moins bien accueilli outre-Manche. Les supporters anglais pointent également du doigt les longues prises de décision qui cassent le charme du jeu.

Pour Jose Mourinho, c'est évident. Dans son style toujours très particulier, il s'est exprimé en ses termes en interview d'après match : "Dommage qu'ils n'admettent pas leurs erreurs plus souvent". Il faut dire que le Portugais était un poil frustré par le résultat. C'est la troisième fois de suite que Frank Lampard le bat, en tant que coach.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos