Analyse Quand les footballeurs démontrent un engagement à la hauteur de leur talent : remarquable !

Antoine Arnould
| 0 réaction
Quand les footballeurs démontrent un engagement à la hauteur de leur talent : remarquable !
Photo: © SC

Les Etats-Unis connaissent ces derniers jours des révoltes historiques et un mouvement social d'ampleur. L'assassinat de George Floyd par la police a fait déborder le vase d'une oppression structurelle. Plusieurs footballeurs vedettes ont également exprimé leur ras-le-bol.

En Bundesliga tout d’abord, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit du seul grand championnat où le ballon roulait ce week-end. Trois joueurs se sont servis de leur popularité pour rejoindre et élargir le mouvement « Justice pour George », cet afro-américain de 46 ans étouffé par un policier aux Etats-Unis.

Anthony Martial n'oublie pas Adama Traoré... et tant d'autres ! 

La conscience de nombreux joueurs s’est montrée plus ciselée encore. En se révoltant contre l’assassinat de George Floyd, de nombreuses voix ont pointé du doigt le racisme structurel et les violences policières fréquemment pratiqués dans nos sociétés. Par exemple, Anthony Martial a également réclamé justice ce mercredi matin pour Adama Traoré, mort en 2016 peu après son interpellation par la police française.

Jadon Sancho : un premier triplé tombé à pic

Dimanche, le jeune talent Jadon Sancho a planté son premier triplé de sa carrière. Il en a profité pour faire passer le message « Justice pour George Floyd » qu’il avait préparé en dessous de sa vareuse. 48 heures plus tard, Sancho réitérait : justice ne sera pas faite tant que le racisme structurel perdura.

Marcus Thuram : un doublé et une restitution

Marcus Thuram, le fils du Champion du Monde Lillian – engagé lui aussi contre le racisme et les injustices sociales, a inscrit un doublé ce dimanche qui a permis au Borussia Mönchengladbach de s’imposer 4-1 contre l’Union Berlin. En hommage à George Floyd, Marcus Thuram a reproduit la scène du meurtre en posant un genou à terre, imitant ainsi un geste popularisé par le joueur de NFL Colin Kaepernick en 2016. Pas besoin de plus d’explication :

Weston Mckennie : justice pour George, et bien plus !

Le jeune international étatsunien était le premier sur les pelouses de Bundesliga à afficher publiquement son rejet des brutalités policières et des discriminations raciales, en portant un brassard "Justice pour George" ce samedi. Il a depuis partagé de nombreux messages sur les réseaux sociaux suivant le leitmotiv : « Il est temps d’être entendus » ou en partageant des compilations d’exactions du pouvoir.

De son côté, la DFL avait déjà banni toute expression de joie collective lors des célébrations. Ensuite, sous prétexte d’interdire tout signe « politique », elle a tenté de confiner la colère de joueurs en quête de justice. A ceux qui demandent : « il est temps d’être entendus » ; elle leur a répondu visiblement « Oui, mais pas comme ça »... Depuis plusieurs personnes, y compris parmi les dirigeants de la FIFA, ont incité la DFL à changer d'avis.

Liverpool : du rouge au noir

Le message n’est-il pas plus fort encore quand il est partagé collectivement ? Les joueurs de Liverpool, club populaire et ville ouvrière qui a vu couler le sang de plus d’un de ses habitants, l’ont bien compris. Lors de l’entraînement de ce lundi, les Reds ont pris la pose symbolique du mouvement « Black Lives Matter » autour du rond central. S'ils pouvaient en inspirer certains... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos