Le président de Waasland-Beveren prévient la Pro League : "Une D1A avec 16 équipes ? Nous empêcherons la compétition de démarrer"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Dirk Huyck, le président de Waasland-Beveren prévient la Pro League

Le président de Waasland-Beveren prévient la Pro League : "Une D1A avec 16 équipes ? Nous empêcherons la compétition de démarrer"
Photo: © photonews

Le feuilleton de l'été se poursuit avec un nouveau rebondissement ce jeudi. Le tribunal de l'entreprise de Termonde a donné raison à Waasland-Beveren dans la procédure en référé lancée par le club contre la Pro League et l'Union belge.

Selon la décision du tribunal, Waasland-Beveren doit être intégré dans le calendrier de D1A pour le prochain exercice Du côté waeslandien, la satisfaction est bien présente à la veille de l’Assemblée générale de la Pro League, fixée ce vendredi 31 juillet.

"Nous sommes satisfaits de cette décision, mais le plus important pour nous est bien sûr ce qui se passera demain", a confié Dirk Huyck, le président du Waasland-Beveren à Sporza. "Nous espérons qu’il y aura enfin une forme de solidarité à l’Assemblée générale. C’était notre souhait depuis le début. Nous ne pensons pas que d’autres clubs puissent décider du sort du nôtre. Cette déclaration est claire. Nous devons être inclus dans le calendrier de D1A et une pénalité doit être donnée à la Pro League. Toutefois, nous n’avons pas l’intention de faire chanter la Pro League, mais nous voulons être intégrés dès que possible et ainsi débuter la saison de D1A", a lâché l'homme fort des Waeslandiens.

dirk huyck
© photonews

Si la Pro League veut rester sur sa position et poursuivre avec un championnat à 16, Waasland-Beveren contre-attaquera. "Je pense qu’un nombre suffisant de personnes connaissant le dossier et le système judiciaire de notre pays ont déclaré ces derniers jours que c’était la seule décision possible. Cette proposition de 16 clubs ne devrait pas être à l’ordre du jour. Je croise les doigts pour une proposition constructive de la Pro League pour l’avenir de notre sport. Si la Pro League reste rigide, ce serait aller trop loin et une honte pour notre sport. Ensuite, nous retournons devant la CBAS et nous empêcherons la compétition de démarrer."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos