Fati, Camavinga, Foden... pluie de petits nouveaux en Ligue des Nations
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Ligue des Nations: premiers pas pour Fati, Foden, Gosens, Camavinga, Ihattaren et Bastoni

Fati, Camavinga, Foden... pluie de petits nouveaux en Ligue des Nations
Photo: © photonews

À l'instar de Jérémy Doku et Nany Dimata avec les Diables, ils vont faire leurs premiers pas avec leur sélection en Nations League. Et ils deviennent tous automatiquement candidats à une sélection pour l'Euro de l'été prochain.

Le report de l’Euro d’un an a peut-être ouvert des portes à certains jeunes talents européens qui pensaient sans doute devoir attendre le Mondial 2022 pour découvrir un grand tournoi avec leur équipe nationale.

De la Belgique à l’Angleterre, en passant par l’Allemagne, la France, l’Espagne et les Pays-Bas, les sélectionneurs des principaux favoris du prochain tournoi continental ont tous intégré du sang neuf à leurs noyaux. Tour d’horizon, non-exhaustif. 

L’atypique ascension de Robin Gosens vers la Mannaschaft

À 26 ans, et au contraire des joueurs ci-dessous, Robin Gosens n’entre plus vraiment dans la catégorie des ‘jeunes’ promesses. Mais le latéral gauche, concurrent de Timothy Castagne à Bergame la saison dernière, n’en est pas moins un nouveau venu dans l’effectif de Joachim Löw. Sans doute en partie à cause de son parcours atypique.

Ce n’est pas en Bundesliga, mais en EreDivisie que Robin Gosens a découvert le football professionnel. Avec Dordrecht d’abord et surtout avec Heracles Almelo, club avec lequel il a explosé au point de séduire l’Atalanta Bergame.

Et depuis son arrivée en Serie A? Comme son club, Robin Gosens n’a fait que monter en puissance. Pièce maîtresse du dispositif de Gian Piero Gasperini à Bergame, l’Allemand sort d’une très grosse saison. Ces neuf buts et huit passes décisives lui ont permis d’attirer le regard de son sélectionneur et, ce soir contre l’Espagne, il aura droit à sa toute première cap en équipe nationale.

Phil Foden, un diamant bleu ciel chez les Three Lions

Champion du monde avec les U17 anglais et élu meilleur joueur du tournoi en 2017, Phil Foden a, depuis, confirmé tous les espoirs que les spécialistes du football anglais avaient placés en lui. Intégré au noyau pro dans la foulée de sa magnifique Coupe du monde U17, le jeune coéquipier de Kevin De Bruyne a déjà collectionné les trophées avec Manchester City.

Et si, collectivement, Manchester City a connu une saison plus compliquée, Phil Foden a prolongé sa percée dans l’effectif de Pep Guardiola. Suffisant pour séduire Gareth Southgate. Et s’il confirme, il pourrait croiser Kevin De Bruyne le mois prochain, quand les Diables se mesureront aux Three Lions en Ligue des Nations.

Alessandro Bastoni, la Squadra lui tend les bras

Si quelques anciens, Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini en tête, sont toujours là, Roberto Mancini a pris le parti de renouveler les cadres de la sélection italienne. Avec succès jusqu’ici: la Squadra a réalisé le 30 sur 30 en éliminatoires et s’avancera, trois ans après avoir manqué la Coupe du monde en Russie, comme un sérieux candidat à la victoire finale l’été prochain.

Avec Alessandro Bastoni au cœur de l’arrière-garde italienne? Si Gianluca Mancini et Alessio Romagnoli ont déjà pris les devants pendant la campagne éliminatoire, le jeune (21 ans) défenseur central de l’Inter a des atouts à faire valoir. Il a d’ailleurs gagné sa place au cœur de l’expérimentée défense de l’Inter Milan la saison dernière...

Ansu Fati: éclosion avec le Barça, confirmation avec la Roja?

Le nom d’Ansu Fati a déjà pas mal résonné aux quatre coins du monde. Et pourtant, le jeune attaquant espagnol n’a que 17 ans. Devenu le plus jeune buteur de l’histoire de la Ligue des Champions en décembre dernier, il a cartonné pour ses premiers pas avec le Barça.

33 matchs disputés, huit buts inscrits: s’il ne fallait retenir qu’un point positif de la saison moyenne des Blaugrana, on pointerait peut-être l’éclosion de ce jeune talent. Qui n’a d'ailleurs pas échappé à Luis Enrique. Et Ansu Fati pourrait encore établir un nouveau record: s’il trouve le chemin des filets contre l’Allemagne ou l’Ukraine, il deviendra le plus jeune buteur de l’histoire de la Roja.

Le précoce rêve bleu d’Eduardo Camavinga

Lui aussi n’a que 17 ans, et déjà plus de 50 matchs professionnels à son compteur, il est considéré comme le grand espoir du football français et, après une solide saison en Ligue 1, Eduardo Camavinga va découvrir les Bleus cette semaine.

Et le patron de l’entrejeu du Stade Rennais, qui découvrira aussi la Ligue des Champions dans les prochains mois, peut rêver d’un billet pour le prochain Euro. "Si je l’ai pris, c’est parce que je considère qu’il peut prétendre à une place dans la liste des 23", confirme Didier Deschamps pour l’Equipe. Eduardo Camavinga aura donc un vrai coup à jouer en Suède samedi et/ou contre la Croatie, mardi prochain.

Feu vert pour l’Oranje Mohamed Ihattaren

Lui vient à peine de franchir le cap des 18 ans, mais le résultat est le même. Sans passer par la case U21, Mohamed Ihattaren débarque chez les Oranje. La dernière étape d’une ascension fulgurante pour le milieu offensif, qui avait découvert la EreDivisie l’an dernier, mais qui s’y est vraiment révélé au cours des 12 derniers mois.

Trois premiers buts en championnat, six assists, le jeune médian néerlandais fait partie des bonnes surprises de la saison du PSV et pourrait faire ses débuts avec l’équipe nationale A dès vendredi soir, contre la Pologne.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos