Les Diables Rouges au Mondial 2022 sans aucun défenseur au top européen ou presque ?

Les Diables Rouges au Mondial 2022 sans aucun défenseur au top européen ou presque ?
Photo: © photonews

Pour la première fois depuis longtemps, la saison va commencer sans qu'aucun défenseur international belge habituellement titulaire n'évolue au top. Il va falloir que les "anciens" gardent la forme, et que les nouveaux passent un palier...

Jason Denayer va-t-il signer en Arabie Saoudite ? Son transfert au Torino, club du ventre mou de Serie A mais à tout le moins club d'un grand championnat européen, semble se compliquer. Deux clubs saoudiens seraient sur les rangs et en dehors de cela, l'option précédemment évoquée était la Turquie. Bref : il y a de grandes chances pour que Denayer, longtemps vu comme le futur patron de la défense belge, n'évolue plus au top européen la saison passée, après une saison un peu gâchée par les blessures du côté de Lyon. 

Denayer Jason
© photonews

Le cas échéant, cela confirmerait une tendance inquiétante ces dernières années : nos défenseurs ne semblent plus vraiment avoir leur place au plus haut niveau européen. Jason Denayer a manqué les derniers matchs de la Belgique en raison d'une blessure au pied, mais en temps normal, il fait partie des trois titulaires de Roberto Martinez depuis le départ à la retraite de Thomas Vermaelen. Le voir évoluer en Arabie Saoudite à l'approche du Mondial, sans préjuger de sa volonté de travailler dur, n'est pas encourageant.

Alderweireld et Vertonghen, l'inévitable déclin 

Toby Alderweireld avait initié le mouvement en signant au Qatar l'année passée. À plus de 32 ans, cependant, c'était assez compréhensible. Denayer n'en a que 27. Alderweireld est désormais de retour en Pro League et prouve déjà qu'il a encore de beaux restes, mais peut-on comparer un rôle de leader de la défense à l'Antwerp et celui qu'Alderweireld jouait à Tottenham lors de la dernière Coupe du Monde ?

Alderweireld Vertonghen

Jan Vertonghen, quant à lui, subit les affres inévitables du temps. Il est très apprécié à Benfica et pourrait recommencer la saison en tant que titulaire. Mais son niveau est en baisse en sélection et beaucoup s'attendent à le voir raccrocher bientôt. Il reste cependant le seul de nos défenseurs qui pourrait arriver à la Coupe du Monde en tant que participant à la Ligue des Champions (si Benfica se qualifie pour les poules). Pour rappel, en 2018, notre défense était constitué de titulaires à Tottenham et Manchester City, et Thomas Vermaelen évoluait au FC Barcelone. En 2022, le trio pourrait se composer de joueurs du championnat saoudien, de l'Antwerp et de Benfica. 

Arthur Théate, passage de palier exigé 

L'espoir passe peut-être par une évolution fulgurante de la jeune génération. Zinho Vanheusden peut-il revenir dans le coup à vitesse grand V du côté de l'AZ Alkmaar ? Les optimistes y croient, mais c'est peu plausible. Hannes Delcroix est titulaire à Anderlecht mais n'a pas encore l'envergure pour prétendre au onze des Diables. Wout Faes, patron de Reims, n'a pas les faveurs de Martinez. 

Le seul qui paraît capable de prendre place dans le trio défensif belge d'ici à la Coupe du Monde 2022 (si on excepte le routinier Dedryck Boyata, roue de secours depuis des années maintenant), c'est peut-être Arthur Théate. Son explosion a été fulgurante à Bologne, au point de faire passer sous silence ses défauts toujours présents (à la relance notamment). Mais s'il progresse suffisamment à Rennes, où il jouera l'Europe, il aura une carte à jouer. Dans tous les cas, sur papier, la défense belge au Qatar n'aura pas forcément une tête de vainqueur...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news