ūüé• Acclam√©, Ibra a aussi..."zlatan√©" la presse belge

ūüé• Acclam√©, Ibra a aussi..."zlatan√©" la presse belge

Zlatan Ibrahimovic est devenu le deuxi√®me joueur le plus √Ęg√© √† disputer des qualifications pour un Euro. R√©clam√© par tout un stade, il a accept√© de r√©pondre √† quelques questions...√† sa mani√®re.

Zlatan Ibrahimovic est rentré au jeu comme une rockstar, réclamé et acclamé par toute la Friends Arena. Et si l'attaquant de 41 ans n'a pas réussi à inverser le cours du match (Wout Faes l'a même un peu mis dans sa poche...), il n'en a pas moins marqué l'histoire en retrouvant la sélection 8 mois après sa lourde blessure.  

Zlatan a évidemment eu droit à sa standing ovation. Et à la fin du match, alors que beaucoup de Diables tentaient d'aller l'aborder, il ne s'est préoccupé que d'un seul Belge : son coéquipier à Milan, Alexis Saelemaekers. "Nous avons parlé avant, pendant et après le match", déclarait Ibrahimovic en zone mixte, après avoir répondu aux questions de la presse suédoise. 

Notre confrère, auquel le géant suédois avait daigné répondre, poussait alors sa chance avec d'autres questions. "C'est trois questions, pas une, ça", lui faisait remarquer Zlatan avec dédain. La question concernait la Belgique, qui ne réussit pas du tout à Ibra vu qu'il perdait pour la seconde fois d'affilée face aux Diables. 

"La Belgique est une bonne équipe, non ? Vous le savez, ça ? Et battre une bonne équipe, c'est difficile, vous le savez, si vous êtes journaliste", a asséné la légende avant de partir. Une interaction typique. On ne le changera pas passé la quarantaine...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news