La saison de la confirmation à Tournai
Olivier Baute
| 0 réaction
La saison de la confirmation à Tournai

Saison de la confirmation pour Tournai, le secteur offensif a été renforcé. Cela sera-t-il suffisant ?



La saison dernière
 
Promu, le club aurait signé à deux mains afin d'obtenir la douzième place au final. La colonne de gauche était même possible lors de la période mars-avril. La saison a été relativement calme et Tournai a obtenu son maintien sans trop de problèmes.
 
Les transferts
 
L'année dernière, Tournai possédait la deuxième plus mauvaise attaque de la série derrière Geel. Le club a été chercher son bonheur en France en enrôlant la buteur Sébastien Dorizon, actif à Dunkerque et auteur de 48 buts sur les trois dernières saisons. Le défenseur David Duquesnoy a fait le même chemin, on l'a connu à Renaix par le passé. Le jeune Ridouan Sekour arrive en provenance de Jarville (France) et devra faire ses preuves en seconde division belge. Le gardien de but mouscronnois Christophe Martin devra remplacer Grégory Delwarte parti vers Mons. L'entraîneur Gerrit Laverge devra faire oublier Thierry Pister, devenu adjoint à Mons. 
 
La préparation
 
Des victoires face à Avelgem, Wielsbeke, l'US Centre et Beloeil chaque fois sur le score de 2-0 ainsi qu'un partage vierge face à Feignies et un autre partage 1-1 face à l'ambitieux Oudenaarde. La paire Silvio Breleur-Sébastien Dorizon a montré sa complémentarité.  
 
Un nom à retenir
 
Icham Mouissi a commencé sa carrière à Wasquehal en deuxième division française en tant que médian défensif. En 2002, il a bénéficié d'un transfert vers le Racing Santander en Espagne, mais a surtout évolué dans la seconde équipe en troisième division. Après un passage par le Racing Ferrol, il est rentré au pays en 2006 et a transité par Geugnon et à nouveau Wasquehal. Transformé en arrière latéral, il a rejoint Tournai en janvier 2008. Mouissi a 25 ans et devrait être une des satisfactions cette saison.
 


Les espoirs
 
Cette saison sera celle de la confirmation. Le noyau étroit pourrait jouer un mauvais tour aux hommes de Gerrit Laverge (en photo ci-contre) en cas de blessures et/ou de suspensions. De plus, le niveau de la série s'est élevé et il n'y aura plus de formations plus faibles comme Geel cette saison.
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos