Analyse Barça ou Real ? Le Classico sous la loupe
Fantasio Fantasio
| 0 réaction
Barça ou Real ? Le Classico sous la loupe
Photo: © SC

Nous avons analysé, lignes par lignes, postes par postes, le duel mythique de ce dimanche.

Gardiens : Valdes - Casillas (8 – 8,5)

Même s’il reste sur une saison et un début de championnat remarquables, le Barcelonais cède un demi point à son homologue. Le Madrilène a fait deux bourdes contre Milan, il y a un mois, mais il a déjà sauvé les Merengue à plusieurs reprises en Liga. Deux des meilleurs keepers d’Europe seront en tout cas présents sur la pelouse du Camp Nou.

Arrière droit : Alves - Ramos (9 – 8)

Le Brésilien est étincelant, il l’a encore démontré largement contre l’Inter de Milan ce mardi. De son côté, l’Espagnol est très bon offensivement, mais a déjà fait montre de négligence dans le sens inverse.

Axe central : Puyol-Pique – Pepe-Albiol (9 – 7)

C’est vraiment là que la différence se fait. Si les Catalans peuvent compter sur deux défenseurs intransigeants mais aux profils différents, le club de la capitale doit faire face à de gros soucis à cet endroit du terrain. Puyol (en photo ci-contre), le teigneux, et Pique, le relanceur, sont largement supérieurs au duo adverse.

Arrière gauche : Abidal – Marcelo (6,5 - 7)

Le Français défend mieux que le Sud-Américain, mais celui-ci est d’un apport indéniable au jeu offensif de son équipe. De plus, victime d’une grippe A qui l’a logiquement affaibli, l’ancien lyonnais cède une demi unité à son concurrent.

Médian défensif : Yaya Toure – Diarra (8 – 7,5)

Plus solide physiquement, l’Ivoirien garde la préséance sur le lutin madrilène. Ceci dit, également victime d’une grippe A, l’Africain pourrait céder sa place à Busquets. Dans ce cas, le Real remporterait ce duel de milieu récupérateur.

Médian relayeur : Xavi – Xabi Alonso (9-8)

A ce poste, Josep Guardiola dispose certainement du meilleur joueur du monde. Sans équivalent, le Barcelonais domine logiquement son homologue, mais méfiance car l’ancien Reds a de beaux atouts à faire valoir.

Meneur de jeu : IniestaKaka (8,5 – 8,5)

Le petit Andres est incroyable balle au pied et perd très peu de ballon. Pour sa part, la vedette de la Séleçao a éprouvé des peines à s’intégrer mais ses qualités sont indemnes. On peut compter sur lui pour être à la hauteur de l’événement.

Ailier droit : MessiBenzema (9,5 – 8,5)

L’Argentin est sans conteste le meilleur joueur du monde actuel. Face au futur Ballon d’Or, le jeune Français ne se démonte pas. Dans un grand jour, il peut faire très mal à la défense des champions d’Europe. Très incertain, le Maradona du 21e siècle pourrait laisser sa place à Pedro, la nouvelle trouvaille. Si tel est le cas, les hommes de Florentino Perez auraient alors les faveurs des pronostics pour cette place.

Attaquant central : Ibrahimovic – Higuain (8,5 – 8,5)

La présence du Suédois est plus que compromise, mais il a fort à faire en face de lui. Son vis-à-vis marque comme il respire actuellement et sera un poison pour l’arrière garde locale. Si le « Géant nordique » est absent, le schéma tactique des champions en titre sera modifié. Une épine hors du pied de Manuel Pelligrini.

Attaquant gauche : Henry – Ronaldo (8 – 9)

L’acclimatation du plus gros transfert de tout les temps s’est faite en un temps record. Il a d’emblée imposé sa griffe sur le jeu madrilène. Blessé depuis un mois, il se chuchote qu’il pourrait faire une rentrée surprise…mais précipitée. L’entraîneur chilien va-t-il tenter le coup ?

Pour sa part, l’ancien Gunner a vécu une semaine mouvementée, mais cela ne l’a pas empêché d’être l’auteur d’une superbe prestation contre l’Inter en Champion’s League.

Si le Portugais fait faux-bond, Raul (en photo ci-contre) devrait être aligné. La défense barcelonaise ne gagne cependant peut-être pas au change car le buteur emblématique aime ce genre de rencontre à couteaux tirés.

Conclusion :

Barcelone 84 – Real Madrid 80,5

Le club du président Laporta l’emporte sur papier. Cependant, les absences d’Ibrahimovic, Messi et Yaya Toure pourraient inverser la tendance. En plus de cela, il existe une chance de voir Ronaldo prendre place dans l’effectif adverse. Même à cours de compétition, sa présence serait un atout indéniable pour le Real. Un revirement de situation est donc possible.

L’enjeu est de taille, les équipes de qualités, ce Classico promet monts et merveilles ! Coup d’envoi à 19h !  

Plus d'infos

Plus d'infos