Interview Fabrice Dejardin (Trooz) : "Ma priorité est d'entraîner un club"
Olivier Baute
| 0 réaction
Fabrice Dejardin (Trooz) : "Ma priorité est d'entraîner un club"
Photo: © SC

A 38 ans, Fabrice Dejardin fait toujours ses matches en P1 sous les couleurs de Trooz. Il espère toutefois retrouver un poste d'entraîneur dans quelques mois.

Wf : Trooz a été laminé le week-end dernier. Quelle a été l'ambiance cette semaine à l'entraînement ?

Je ne me souviens pas avoir déjà reçu une correction comme celle de la semaine passée. Même si j'étais blessé, j'ai accepté d'être sur le banc pour dépanner quelques minutes si cela aurait été nécessaire vu que nous avons un noyau trop limité en terme de nombre. J'ai été à l'entrainement malgré ma blessure afin d'être présent avec les autres vu notre prestation de dimanche. L'ambiance etait correcte et les gars se sont entrainés sérieusement comme depuis le début de la saison.


Wf : Le groupe croit toujours au maintien ?

Si le groupe croit encore au maintien ? Je ne sais pas, mais je ne pense pas. Personnellement, je n'y crois plus. Je ne suis pas défaitiste, mais quelqu'un qui ne se voile pas la face et qui est réaliste. Maintenant, nous devons respecter notre engagement jusqu'au terme de la saison et ne pas salir l' image du club. Nous devons continuer à travailler et essayer de mieux faire. Il y a quand même une fierté personnelle à avoir et j'en ai une.
 
 


Wf : A 38 ans, tu fais toujours ta place parmi l'élite provinciale. Etonné ?

Si je joue encore à mon âge en P1, c'est parce que je m'entretiens physiquement. Je suis militaire et je fais également des petits sacrifices au niveau de l'hygiene de vie. Ce que je n'ai jamais fait auparavant, ce n'est un secret pour personne (lol). Je suis toujours monté sur un terrain motivé et mon caractère de battant m'a fait avoir la chance de jouer au niveau promotionnaire. De plus, le niveau provincial a diminué fortement. Cela m'aide aussi à toujours pouvoir jouer en P1.

 

 

 


Wf : Tu as été entraîneur par le passé. Pas envie d'y regoûter ?

 

J'ai entrainé en 2ème provinciale à Saive et à Nessonvaux que j'avais repris en cours de saison. Puis une annee en P3 dans ce même club avant que le Wallonia ne fusionne avec Prayon et ne devienne le FC Trooz. Ma priorité est de retrouver un club pour entrainer. Si je n'ai pas cette chance, je rejouerai une saison. J'aime trop le foot. J'en ai besoin et je peux rendre encore de bons services, en p2 par exemple. Sans prétentions bien sûr.

 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos