Heinen (Vottem) lie son sort à celui de son entraineur
Olivier Baute
| 0 réaction
Heinen (Vottem) lie son sort à celui de son entraineur
Photo: © SC

Déçu de la tournure de la saison du Racing, le gardien de but n'exclut aucune éventualité.

Vottem n'a pu faire mieux qu'un partage 2-2 chez la lanterne rouge Fraiture ce dimanche. Un résultat à l'image de la saison du Racing. Pourtant, à deux reprises, Nizet et Pilon ont donné l'avantage à Vottem dans ce match, mais deux phases arrêtées ont permis à Fraiture de garder espoir en son maintien. De son côté, avec dix points d'avance sur les équipes du fond du classement, Vottem semble à l'abri d'une relégation, mais le bilan actuel est tout de même fortement éloigné des ambitions affichées en début de saison. Les joueurs annoncés tels que Bosak, Soumaré ou Dimvula ont bien signé au Racing, sans toutefois y apporter ce qui était attendu d'eux, certains n'ayant même jamais été alignés.

Nous avons pris la température auprès du gardien de but Nicolas Heinen. Promu rapidement capitaine, l'ancien portier d'Eupen ou du FC Liège a lui répondu à l'attente. Il a d'ailleurs permis à son équipe de glaner des points dans quelques situations difficiles. A 32 ans, avec plus de 400 rencontres en équipes premières de la D2 à la P3, comment voit-il son futur immédiat? "J' étais venu à Vottem au vu de l'équipe annoncée et des ambitions affichées. Mais nous avons vite déchanté. Après la déception de Fouron la saison passée, j'avais la possibilité de rester en P2 mais j'ai accepté ce défi vottemois.

Cette semaine s'avère importante sur l'avenir du club. Charly Villardita doit décider s'il reste ou non. Ma décision dépendra du choix de l'entraîneur et des joueurs qui partiront et arriveront. Personnellement, j'opterais pour le maintien de Charly à la tête de l'équipe et faire venir des joueurs affirmés de P2, des valeurs sûres, comme en présente l'équipe de Chênée qui sera probablement championne. Notre président Boccardo est lui aussi tout marri de l'évolution d'une saison dont il espérait tant. Il se voue corps et âme pour faire remonter son club....mais

A titre personnel, pas de soucis. Soit je reste sous de bonnes conditions ( à 32 ans, j'ai le droit de donner mon avis), soit j'attends une proposition pour rejouer plus haut (P1 ou P2), soit je me désaffilie fin avril et j'attends un éventuel appel d'un club ayant besoin d'un gardien. J'ai deux petites-filles en bas-âge, j'habite Grivegnée, mais je fais construire à Soumagne. Donc, me rapprocher de la région hervienne ou verviétoise ne me déplairait pas. J'ai aussi gardé des contacts avec l'excellent club d'Eysden en Hollande".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos