L'affaire des matchs truqués en Espagne est relancée
Brandon Lattuca
| 0 réaction
L'affaire des matchs truqués en Espagne est relancée
Photo: © SC

Les audits réalisés par le Conseil Supérieur des Sports, concernant les comptes d'Osasuna, ont relancé l'affaire des matchs truqués en Espagne.

Actuel 12e de deuxième division espagnole, Osasuna est au coeur d'une affaire de matchs truqués. Marca révèle que les divers audits réalisés par le Conseil Supérieur des Sports, concernant des mouvements sur les comptes du club, ont fait état d'une somme d'un million et demi d'euros interpellant la brigade anticorruption du fisc espagnol. 

Les matchs qui sont remis en question sont les quatre derniers d'Osasuna lors de la saison 2013-2014 de Liga. Selon Marca, les 1,5 millions auraient permis de les truquer. La rencontre qui sème le plus de doutes, c'est Espanyol-Osasuna (1-1), cloturée sur un score arrangeant les deux équipes, mais, surtout, les maisons de paris ayant enregistré de fortes mises sur ce résultat.

Figueras, ancien brugeois, aurait été approché

Au début de l'enquête, Angel Vizcay, dirigeant d’Osasuna, avait reconnu à la Ligue de Football Professionnel avoir parlé à Antonio Amaya et Jordi Figueras (passé par le FC Bruges), joueurs du Bétis Seville, ce que lui avait demandé son président. On parle de 250.000 euros, pour chaque joueur, en cas de victoire contre Valladolid et de défaite contre Osasuna. Trucage ou pas, les résultats ont été ceux désirés par Osasuna

L’équipe ne s’est pas vendue, c’est un mensonge

Amaya, joueur inculpé, se défend et dément : "J’ai la conscience très tranquille. Je suis tranquille car nous n’avons arrangé aucun match. L’équipe ne s’est pas vendue, c’est un mensonge. Je n’ai même pas joué ce match contre Osasuna, j’étais blessé, à l’écart du groupe et je pensais déjà à préparer la saison suivante."

D’après Marca, les rencontres du Betis seront désormais analysées par les autorités. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos