La RD Congo a-t-elle les armes pour aller au bout ?
Redaction
| 0 réaction
La RD Congo a-t-elle les armes pour aller au bout ?

La République démocratique du Congo réussit un bon début de Coupe d'Afrique des Nations dans un groupe relativement compliqué. Après une victoire contre le Maroc, les Congolais ont accroché les stars de la Côte d'Ivoire. Mais ont-ils les armes pour aller au bout ?

La RD Congo a réussi un bon début de CAN 2017. Après sa victoire contre le Maroc, les Congolais ont failli battre la Côte d'Ivoire en menant deux fois au score mais les Ivoiriens ont finalement égalisé à 2-2.

Mardi face au Togo, la RDC peut rejoindre les quarts de finale en cas de victoire. Mais l'équipe congolaise a-t-elle suffisamment de talent pour espérer aller plus loin que les quarts, voire viser le titre ?

La défense, le point faible ?

La défense est sans doute le talon d'Achille de l'équipe congolaise. Mpeko et Tisserand (Ingolstadt) essayent de faire tenir la barraque, eux qui ont joué les deux matches de la RDC. N'Sakala a joué le premier mais était sur le banc face à la Côte d'Ivoire. Ikoko (Guigamp) a lui commencé remplaçant avant de prendre place face aux Ivoiriens. Bref, la défense est encore en chantier.

Pour le reste, la République Démocratique a des atouts de poids mis à part l'absence de Yannick Bolasie qui réussit une bonne première saison à Everton. Chancel Mbemba protège sa défense à merveille avec les qualités qu'on lui connait. A côté de lui, on retrouve un Neeskens Kebano tout en infiltration et un Maghoma (Birmingham) tout terrain. Mais le coach Ibengue a déjà fait beaucoup de changements entre le premier match contre le Maroc et le deuxième contre la Côte d'Ivoire.

En attaque, il y a bien-sûr Dieumerci Mbokani mais ce n'est pas tout. Junior Kabananga, passé par Anderlecht, est en pleine bourre sur l'aile gauche en ce début de CAN avec déjà deux buts au compteur. De l'autre côté, on retrouve Mubele qui a aussi joué les deux matches et qui semble avoir convaincu son entraîneur. Mais la RDC possède aussi un banc de qualité avec des joueurs comme Botika, Bakambu, tous les deux titulaires au premier match, ou encore Botaka, Mpoku, Kagé... La République démocratique du Congo a donc les armes pour aller au bout si elle parvient à hausser son niveau de jeu au fil de la compétition.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos