Le retour du dernier quart d'heure de l'Union au stade Marien: "Au Roi Baudouin, on ne serait jamais revenu"
Hermès Van Damme depuis le Stade Marien
| 1 réaction

Mathias Fixelles remercie les supporters et évoque le dernier quart d'heure de l'Union

Le retour du dernier quart d'heure de l'Union au stade Marien: "Au Roi Baudouin, on ne serait jamais revenu"
Photo: © photonews

Menée 0-2, l'Union Saint-Gilloise semblait un peu abattue. Mais grâce à ses supporters toujours aussi bruyants et des remplaçants performants, le club de Saint-Gilles a su renverser la vapeur en fin de match face à Tubize (3-2).

Lors de son épopée entre 1932 et 1935, l'Union est parvenue à maintes reprises à renverser des matches dans le dernier quart d'heure. D'où le fameux dernier quart d'heure de l'Union Et il a été remis au goût du jour lors du match face à Tubize avec trois buts de la 80e à la dernière minute. 

Si l'Union a réussi à revenir dans ce match, c'est notamment grâce à ses supporters toujours derrière leur équipe. "Il faut vraiment venir au stade pour comprendre ce qu'il se passe ici. Je ne l'avais jamais vécu. Maintenant, j'ai très bien compris comment ça se passait. Si on rejoue ce match au Roi Baudouin, on ne revient jamais" admet Fixelles après la rencontre.

"Ici, le public est phénoménal. On perd 0-2, ils continuent à chanter, à nous pousser et puis voilà ça paye. C'est aussi grâce à eux si on a réussi à renverser la vapeur."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos