Georges Heylens pointe les maux actuels du Sporting: "Il n'y a personne pour pousser un coup de gueule dans cette équipe"
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Georges Heylens pointe les maux d'Anderlecht

Georges Heylens pointe les maux actuels du Sporting: "Il n'y a personne pour pousser un coup de gueule dans cette équipe"

Après avoir enchaîné plusieurs victoires, Anderlecht est retombé dans ses travers. D'abord face au Fenerbahçe (2-2), puis contre Eupen où les Mauves se sont mêmes inclinés. Georges Heylens, ancien de la maison, nous donne son point de vue sur la mauvaise passe actuelle du Sporting.

Georges Heylens a mal à son Sporting et il n'est pas du genre à garder sa langue dans sa poche pour pointer les problèmes actuels. "Toutes les lignes coincent un peu. Il y a un mal général qui s'est installé dans le groupe. Un mal difficile à éliminer parce qu'il y a un manque de caractère et de maturité" nous confie-t-il. 

"Il faut absolument former un groupe où tous les joueurs mangent tous dans la même assiette" poursuit-il. "Sinon ça va mal se finir. Etre quatrième, cela fait des années que je n'ai plus connu ça. Quand je me balade dans les rues d'Anderlecht, on vient souvent me dire 'de votre temps, ce n'était pas la même chose.' Et pourquoi ce n'était pas la même chose ? Parce que nous étions une famille qui travaillions ensemble, qui essayions de gagner ensemble et de rassembler les 35.000 spectateurs."

Heylens estime qu'il manque des leaders dans cette équipe. "Quand il y en a un qui fait quelque chose de mal, il n'y a personne pour pousser un coup de gueule dans cette équipe. Il faut cela."

"Qu'est-ce qui fait le charme du Standard ? Le coup de gueule dans les moments difficiles. Ils l'ont encore montré le week-end dernier. Moi j'attends des joueurs d'Anderlecht cette rage de démontrer à tout le monde qu'ils ont de la qualité. Pour démontrer ça, ils doivent être bon ensemble. Mais ils ne vont pas réussir s'ils continuent comme ça. Ils ne vont même pas terminer 4e" craint l'ancien défenseur du RSCA. 

4-4-2 et mentalité

Pour l'ancien de la maison mauve, il faut revenir aux bases. "Si j'étais dans la situation actuelle du club: je repars avec un 4-4-2. C'est ma philosophie. Si je veux être bon, il faut être bon dans tous les compartiments. Les 4 défenseurs doivent avoir la possibilité d'apporter un plus offensivement avec la couverture d'un milieu de terrain" explique-t-il. 

Georges Heylens pense que les joueurs n'ont pas la bonne mentalité. "Je n'ai pas l'impression d'avoir un groupe qui tire dans le même sens. La mentalité anderlechtoise, c'est gagner, se donner à 200% pour redresser ce qui est occupé à foirer."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos