Emile Mpenza explique son rôle à l'Antwerp: "On m'a demandé d'apporter ce qui m'a été inculqué durant ma carrière de joueur"
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Emile Mpenza explique son rôle à l'Antwerp

Emile Mpenza explique son rôle à l'Antwerp: "On m'a demandé d'apporter ce qui m'a été inculqué durant ma carrière de joueur"

Emile Mpenza a retrouvé un emploi cette saison. L'ancien attaquant des Diables Rouges s'occupe des jeunes attaquant de l'Antwerp. Il en dit plus sur son rôle et son mode de fonctionnement.

"J’ai assisté à Antwerp - Ostende la saison dernière et j’ai vu Lucien (D’Onofrio). On a discuté et je lui ai dit qu’il pouvait penser à moi si un poste se libérait au Bosuil. Début de saison, il m’appelait pour que je prenne en charge les jeunes attaquants du club anversois" raconte Emile Mpenza dans les colonnes de la DH. 

Au début, Emile n'était pas très motivé, mais maintenant il y a pris goût. "Les dirigeants anversois n’ont pas hésité un instant à me confier la direction des jeunes attaquants du club. Je ne peux que les remercier de me laisser faire ce que j’aime et ce que j’ai aimé réaliser toute ma vie."

L'ancien attaquant de Mouscron et du Standard ne veut pas que les jeunes fassent les mêmes erreurs que lui. "On m’a demandé d’apporter ce qui m’a été inculqué durant ma carrière de joueur. Si les jeunes sont bien pris en charge dès leurs premiers pas en club, ça ne peut qu’être bénéfique pour la suite de leur carrière. Moi, étant jeune, je n’ai pas eu cette chance. Tout ce que je savais faire, je l’ai appris dans la rue."

Les jeunes attaquants veulent s'entraîner avec mois tous les jours 

Grâce à son bon boulot, Mpenza est déjà monté en grade. "J’ai commencé avec les plus petits, les U9. Après trois mois, on m’a demandé de prendre en charge les jeunes espoirs, des U16 à la réserve. Ils ont jugé que mon travail était bon. Les dirigeants ne s’attendaient pas à ce que j’atteigne ce niveau si rapidement. Aujourd’hui, les jeunes attaquants me disent qu’ils veulent s’entraîner avec moi tous les jours, au moins une heure."

Enfin, il explique comment il s'y prend. "Je participe beaucoup. C’est important pour eux. Je vois leurs erreurs et c’est en me mêlant à eux que je peux les corriger. De la sorte, l’apprentissage est plus aisé et rapide. Ensuite, il n’y a pas de secret, c’est un travail de répétition. Personnellement, cela me permet aussi de retrouver des sensations enfouies en moi."

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Ligue Jupiler

Dernières réactions