Hués lors du tour d'honneur : "Le public a le droit d'être en colère"

Florent Malice
Florent Malice depuis Charleroi
| 0 réaction
Hués lors du tour d'honneur : "Le public a le droit d'être en colère"

Après avoir été sifflés et moqués pendant tout le match par leurs supporters, les Zèbres ont tout de même réalisé un tour d'honneur, encore une fois sous les sifflets. Des critiques acceptées.

L'ambiance était électrique au Mambourg ce mercredi, mais pas pour les raisons habituelles : le fameux public carolo si chaud et censé être un atout pour son équipe s'est retourné contre ses joueurs cette fois, excédé par la défaite et le jeu proposé. "C'est dur, mais c'est normal", estime Adama Niane. "Ils veulent qu'on gagne ou au moins qu'on donne tout. Ils ont raison de nous siffler". 

Le tour d'honneur s'est également fait sous les sifflets. "Par respect, on se doit d'aller les saluer. Même si j'ai un peu de mal à comprendre qu'on puisse à ce point siffler ses joueurs", regrette de son côté Jérémy Perbet. "Ils sont mécontents et on peut évidemment comprendre. On doit tout faire pour se les remettre dans la poche et cela passera par des victoires et de la remise en question. S'ils estiment qu'on ne se bouge pas assez, nous, joueurs, devons en tenir compte". 

Felice Mazzù, lui aussi, comprend son public. "Ces supporters ont été tellement amoureux de ce que le club a réalisé depuis cinq ans que c'est difficile de voir ce qui se passe cette année. Le public a le droit d'être en colère ; je peux comprendre leur déception, même si dans une situation difficile comme celle que nous traversons, les joueurs auraient besoin d'encouragements", souligne l'entraîneur carolo. 

Plus d'infos

Plus d'infos