Interview Les bons et les mauvais souvenirs de Filip De Wilde: "L'Euro 2000? Un fiasco"
Nils Wens
| 0 réaction

Les souvenirs de Filip De Wilde: "Un véritable fiasco cet Euro"

Les bons et les mauvais souvenirs de Filip De Wilde: "L'Euro 2000? Un fiasco"
Photo: © photonews

Durant toute la saison, Walfoot a décidé de partir régulièrement à la rencontre d'anciennes gloires du football belge. Place, ce jeudi, à Filip De Wilde qui a fait les beaux jours du Sporting d'Anderlecht et de l'équipe nationale.

Si c'est à Beveren qu'il a débuté, et qu'il est aussi passé par l'Autriche, Lokeren et le Sporting Club du Portugal, c'est surtout à Anderlecht que Filip De Wilde a connu les plus belles heures de sa carrière.

L’ancien dernier rempart est d’ailleurs très fier de ce qu'il a accompli durant plus de 20 années au plus haut niveau. "Je ne peux certainement pas me plaindre. J'ai été footballeur professionnel, j'ai remporté pas mal de trophées et j'ai aussi pu tenter de dépasser mes propres limites", sourit-il. 

Durant ces 23 années, il a eu l'occasion de garnir sa collection de souvenirs et certains lui reviennent d'ailleurs spontanément en mémoire. "Les titres de champion de Belgique et la Ligue des Champions, ça marque, mais ma période chez les Diables Rouges a, elle aussi, été très spéciale", souligne l'ancien portier. 

"L'Euro 2020? Un fiasco"

Au total, Filip De Wilde aura aligné 33 caps dans les buts des Diables Rouges, mais c'est pourtant, malheureusement pour lui, un souvenir douloureux qu'on garde de l'ancien dernier rempart d'Anderlecht chez les Diables Rouges.

Un dribble hasardeux contre la Suède, une sortie manquée et une exclusion contre la Turquie: le gardien des Diables était passé à côté de son Euro 2000, la dernière compétition internationale qu'il a disputée comme titulaire avec l'équipe nationale. "Ça avait été un vrai fiaco pour moi. Là, je pense que j'ai atteint mes limites", se souvient le Waeslandien. 

Mais ça n'entache pourtant pas la belle carrière qu'aura connue Filip De Wilde, en Belgique et à l'étranger. Une carrière qu'il a menée en étant sûr de ses forces. "Mes principaux points forts étaient certainement ma technique de base et ma capacité à aller prendre les ballons aériens. J'étais également assez régulier. La principale erreur que j'ai parfois commise, c'est d'être peut-être un peu trop concentré." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos