L'Eintracht Francfort, un adversaire de poids pour le Standard

Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
L'Eintracht Francfort, un adversaire de poids pour le Standard
Photo: © photonews

Jeudi, les Rouches vont tenter de ramener au moins un point de la Commerzbank Arena. Leur concurrent direct pour la seconde place leur réserve une confrontation de haut niveau.

Si plusieurs cadres offensifs de la belle épopée jusqu'au dernier carré de l'Europa League la saison passée sont partis (Jovic, Haller, Rebic), l'Eintracht Francfort reste une bien belle équipe et faisant toujours partie du sub-top allemand. Partageant la sixième place avec quelques autres équipes, la formation d'Adi Hutter n'est qu'à deux points du leader, le Borussia Mönchengladbach.

Redoutable à la maison, moins à l'extérieur

Comptant sur un public passionné, l'Eintracht n'est pas facile du tout à manoeuvrer dans sa Commerzbank Arena (51.500 places). Et le huis-clos partiel dans les tribunes pourrait ne pas y changer grand chose.

Si le bilan était équilibré la saison dernière, le Francfort de cette saison semble mieux sur sa pelouse. S'il compte un match de plus, il est la meilleure équipe à la maison en Bundesliga. Seul Dortmund, qui y a été contraint au nul, comme le Werder, pourrait faire mieux. Invaincue, l'équipe d'Hutter marque en moyenne deux buts par match dans son stade en championnat.

A l'extérieur, l'Eintracht a par contre perdu deux fois, dont une fois à Leipzig, pour une victoire. C'est surtout le revers à Strasbourg en barrage pour l'Europa League qui est significatif, avant le 3-0 au retour.

Des buteurs efficaces

Evoluant dans un 3-5-2 la plupart du temps, l'Eintracht a bien transféré malgré les pertes de Jovic, Haller et Rebic. Le solide Bas Dost est le plus efficace avec trois buts en cinq apparitions en championnat, pour une moyenne d'un but toutes les 82 minutes. En quatre rencontres complètes, André Silva, arrivé de l'AC Milan, a lui aussi trois buts au compteur, mais avec plus de minutes disputées.

L'homme en forme du moment, c'est un autre Portugais. Gonçalo Paciencia, qui avait été ciblé par Anderlecht il y a bientôt deux ans. Il compte huit buts toutes compétitions confondues et vient d'inscrire un doublé vendredi dernier lors du beau succès contre le Bayer Leverkusen. 

Une défense bien rôdée, des armes sur les flancs

L'Eintracht, c'est surtout un collectif bien équilibré. La défense à trois offre une bonne dose d'expérience avec le Japonais Hasebe, 35 ans, l'Argentin Abraham, 33 ans, et Martin Hinteregger, international autrichien de 27 ans. 

Sur les flancs, les deux titulaires sont des pions très importants, comme ils l'ont prouvé la saison passée. Danny Da Costa, à droite, et Filip Kostic, à gauche, allient vitesse, puissance et précision. Les latéraux liégeois devront veiller plus que de coutume.

L'entrejeu est également riche en options, avec des éléments plutôt expérimentés. Il y a les contrôleurs Rode (ex-Bayern), Gelson Fernandes (ex-Man City) et Kohr, l'ex-Trudonnaire Kamada offre lui un profil plus offensif comme Gacinovic.

Au but, si "la star" Kevin Trapp est forfait, son remplaçant Ronnow a eu le temps d'avoir deux matches dans les jambes et reste sur une très belle prestation contre Leverkusen. Il a ainsi été placé dans l'équipe de la semaine par Transfermarkt, en compagnie de ses équipiers Hinteregger, Kostic, Da Costa et Paciencia.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos