Analyse Mbaye Diagne et la discipline brugeoise : il y a encore du travail
Florent Malice Johan Walckiers
Florent Malice et Johan Walckiers
| 0 réaction

Mbaye Diagne et la discipline à Bruges : il y a encore du travail

Mbaye Diagne et la discipline brugeoise : il y a encore du travail
Photo: © photonews

Mbaye Diagne est devenu le mouton noir du football belge en quelques minutes à peine en manquant un penalty qu'il s'est approprié ce mercredi soir face au PSG.

Mbaye Diagne n'aurait évidemment jamais dû tirer ce penalty : Hans Vanaken (qui n'est pas sans responsabilités sur ce point) était le tireur désigné et n'est pas connu pour flancher au moment de se présenter aux onze mètres. Mais Diagne a été plus convaincant ; on peut évidemment arguer que jamais ce ne serait arrivé à Ruud Vormer, ce qui est fait est fait. 

Une "starlette" 

Une chose est sûre : l'attaquant brugeois a des comportements de star. Buteur prolifique au Galatasaray, il est arrivé à Bruges en pensant faire de même mais comptait un retard physique considérable, de l'aveu même de Philippe Clément après sa piètre rencontre en Croky Cup, du côté des Francs-Borains.

Diagne a donc connu des difficultés à s'imposer, malgré une baisse de régime de David Okereke. De quoi le frustrer et installer une ambiance tendue au sein des vestiaires ? Ce n'est que partiellement vrai, Mbaye Diagne s'entendant notamment très bien avec le reste du "clan" africain à Bruges. 

Mais à 28 ans, Diagne n'a jamais vraiment été mis au contact d'un environnement totalement professionnel et strict ; à la Juventus, à laquelle il a appartenu plusieurs années, il ne s'est entraîné que quelques mois, prêté au fil des saisons. Du côté de la Vieille Dame, on avait des doutes quant à ses capacités d'adaptation.

Un encadrement professionnel auquel il doit s'adapter 

Du côté du Galatasaray, où il marquait comme il respirait, les joueurs recevaient plusieurs jours de congé après chaque rencontre européenne ; cardiomètre, suivi de performances, tout ça est nouveau pour Mbaye Diagne qui découvre un cadre professionnel strict et semble avoir du mal à s'y faire. 

Même dans son entourage, on ne nie pas les problèmes que pose le comportement du buteur brugeois. Il devra désormais, à coup sûr, faire face aux conséquences de son acte car Philippe Clément pourrait ne pas passer (tout de suite) l'éponge. Le voir non-repris pour le match à l'Antwerp est une possibilité. Et son option d'achat plutôt haute pourrait bien poser problème en fin de saison si les choses ne s'améliorent pas. 

Plus d'infos

Plus d'infos