Le foot belge bientôt ravagé par une loi supprimant les avantages fiscaux ?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le foot belge bientôt ravagé par une loi supprimant les avantages fiscaux ?
Photo: © photonews

Une proposition de loi fait trembler le football belge : un homme politique flamand a proposé la suppression des avantages fiscaux dont jouissent les clubs et les footballeurs belges.

Surfant sur la vague du Footgate, qui a entaché l'image du football professionnel belge, Egbert Lachaert, parlementaire Open-VLD, a ainsi proposé une nouvelle réglemenation mettant un terme aux privilèges fiscaux importants dont jouissent nos clubs et nos joueurs. À l'heure actuelle, le foot belge figure dans le top 5 des moins taxés en Europe ; si la loi de Mr Lachaert venait à être adoptée, la Belgique deviendrait - et de très loin - le pays où les footballeurs seraient le plus taxés, dépassant d'une large tête la France actuelle n°1. 

Comme l'a calculé La Dernière Heure, si cette loi, dont les parlementaires (principalement flamands) parlent depuis longtemps, venait à être votée (ce qui est faisable même en affaires courantes), les clubs belges devraient, pour verser un salaire de 300.000 euros à un joueur (la moyenne en Pro League), en verser "réellement" ... plus de 890.000.  Du simple au triple, donc, alors que la France (pays le plus taxé) en verse actuellement 645.000. Une vraie folie qui verrait les salaires drastiquement réduits au sein de notre football. Les footballeurs, actuellement très peu taxés au niveau social (le plafond de cotisations sociales est fixé à environ 700 euros mensuels), pourraient débourser deux fois plus. 

La mort du football belge 

La situation fiscale du football belge peut évidemment être vue comme illogique et scandaleuse, surtout au vu des nombreux scandales ayant émaillé celui-ci récemment. Mais si une telle motion venait à passer, les clubs belges n'auraient tout simplement aucun moyen de rivaliser avec le reste du football européen et sombreraient inexorablement, leurs grands talents rejoignant dès leur plus jeune âge d'autres championnats et les gros salaires fuyant le sol belge à vitesse grand V. 

La mort du football belge, décidée par une poignée de décideurs venus, naturellement, d'un monde politique blanc comme neige et jamais mis en cause par le moindre scandale remettant son intégrité en valeur ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos