Interview Curtis Kabeya impatient de repartir de zéro : "Le vestiaire n'était plus derrière Alex Czerniatynski"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Curtis Kabeya (Olympic) veut plus de temps de jeu

Curtis Kabeya impatient de repartir de zéro : "Le vestiaire n'était plus derrière Alex Czerniatynski"

En fin de contrat avec le FC Liège en juin dernier, l'attaquant avait décidé de rallier l'Olympic cet été afin de relever un nouveau défi tout en se rapprochant de sa famille et de ses amis.

Curtis Kabeya a rejoint l'Olympic durant ce mercato estival. L'attaquant ne pensait pas vivre des débuts aussi compliqués chez les Dogues. Seulement sept apparitions sous la tunique carolo et 225 minutes de temps de jeu. "Très difficile en effet", confie le principal intéressé. "Le temps de s'adapter au club puis je n'avais pas la confiance du coach. C'est important pour un joueur de l'avoir. Mon crédit était à zéro et je n'étais pas à l'aise. Tu as ensuite peur de mal faire, et ça devient négatif. Mais bon, on va enfin repartir de zéro et on attend de voir qui sera notre prochain T1", explique l'attaquant au sujet d'Alex Czerniatynski, limogé en début de semaine par le club hennuyer.

"Le vestiaire n'était plus derrière l'entraîneur. Le jeu n'était pas séduisant et il y avait trop de routine. Le bon début de saison ? Des succès au caractère, c'est vrai mais dû à la chance aussi. On marquait un but puis on bloquait derrière. Il faut jouer plus au football", explique le joueur âgé de 25 ans.

Ce week-end, il y aura un derby wallon au programme entre l'Olympic et le FC Liège. Une rencontre particulière pour Kabeya qui verra son ancien club débarquer à La Neuville. "C'est la première fois que je vais les retrouver. Ce sera spécial même si je ne pourrai pas jouer. Je suis blessé aux adducteurs actuellement. Mais je serai heureux de revoir mes anciens coéquipiers. Liège est en mauvaise posture et voudra prendre des points ici. Mais nous devons gagner et renouer avec le victoire de notre côté. Le principal objectif est le maintien mais beaucoup ont envie d'être dans le top 4. Il faut prendre des points et jouer, après on verra!", a conclu Curtis Kabeya.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos