Un titre allemand quasiment joué, mais des enjeux à tous les autres étages

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Un titre allemand quasiment joué, mais des enjeux à tous les autres étages

A six journées de la fin du championnat, le Bayern semble avoir fait le trou. Mais la fin du championnat ne manquera pourtant pas d'enjeux et de piments dans sa dernière ligne droite.

Voie royale pour le Bayern

Tombeur de son éternel rival mardi soir, le Bayern possède désormais sept unités d’avance sur le Borussia et neuf sur Leipzig. Et si, comme Thorgan Hazard le disait cette semaine, "le Borussia Dortmund n’abandonnera pas", on voit mal ce qui pourrait encore empêcher les Bavarois de célébrer leur 30e sacre de champion d’Allemagne de leur histoire.

Ce sera chaud pour la C1

Si le Bayern est champion, comme attendu, il restera tout de même trois places à prendre pour la Ligue des Champions et là, le suspense est à son comble. En pole pour s’asseoir sur le siège du dauphin du Bayern pour la seconde saison consécutive, le Borussia Dortmund n’est pourtant encore sûr de rien.

Le club de Thorgan Hazard et Witsel (57 unités) devra se méfier de Leipzig (55), mais aussi du Bayer Leverkusen et du Borussia Mïnchengladbach (53). Les quatre équipes se tiennent en quatre points et il n’y aura plus que trois tickets à prendre en Ligue des Champions.

Un ticket en jeu pour l’Europa League

Le grand perdant de cette lutte pour le top 4 devra vraisemblablement se contenter d’un billet pour l’Europa League, mais il y aura encore un autre ticket à prendre. Celui offert par la sixième place, qu'occupe provisoirement le Wolfsburg de Koen Casteels. Mais les Loups (42 points) ont pas mal de monde sur le porte-bagage. Hoffenheim (39), Fribourg (38), mais aussi Schalke 04 (37), grand perdant de la reprise avec trois défaites consécutives, peuvent encore espérer une qualification européenne à l’issue de la saison.

Deux relégués presque connus, tensions sur la place de barragiste

Sans doute un peu trop justes pour encore croire à l’Europe, le Hertha Berlin, de Dodi Lukebakio et Dedryck Boyata, et le FC Cologne, de Birger Verstraete et Sebastiaan Bornauw, sont, à priori, tranquilles en ce qui concerne la lutte pour le maintien.

Vu leurs retards respectifs, Paderborn et le Werder Brême sont, à moins de miracles, condamnés à évoluer à l’étage inférieur la saison prochaine, mais la bagarre pour éviter la 16e place, synonyme de barrages contre le troisième de la division inférieure, s’annonce indécise et stressante. C’est, pour le moment, le Fortuna Düsseldorf qui occupe cette position inconfortable avec 27 unités. Mais Mayence (28 points) l’Eintracht Francfort (29), l’Union Berlin et Augsbourg (31) sont tous encore menacés.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos