Manchester City applaudit, puis écrase un Liverpool en gueule de bois

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Manchester City applaudit, puis écrase un Liverpool en gueule de bois

Après avoir rendu hommage au nouveau champion, Manchester City a rangé les sourires et déroulé face à Liverpool, visiblement pas remis de la fête du titre.

Malgré les déclarations absolument idiotes de Danny Murphy à la BBC ("Kevin De Bruyne applaudira des joueurs qui ne peuvent pas lacer ses chaussures, c'est un non-sens"), les Citizens ont bel et bien respecté la tradition de la haie d'honneur réservée aux champions fraîchement sacrés, y compris KDB, ce jeudi soir ; mais dès le coup d'envoi, Manchester City se reconcentrait et semblait décidé à gâcher le lendemain de veille brumeux des Reds. 

Très rapidement, Gabriel Jesus va trop vite pour la défense liverpuldienne et trompe Alisson - mais le Brésilien allait également trop vite pour son propre bien, puisqu'il est signalé hors-jeu (2e). Le ton est donné, mais Mané et Salah tentent de sonner la charge dans un début de rencontre débridé ; la roue tourne lorsque l'Egyptien trouve le poteau d'Ederson (19e). 

Dans la foulée, Gomez pousse Sterling dans le rectangle ; l'arbitre n'hésite pas et Kevin De Bruyne prend ses responsabilités (1-0, 24e). KDB enchaîne les bonnes passes, mais Liverpool ne lâche pas encore : Ederson est forcé de sortir loin de son rectangle devant Salah et Fabinho.

C'est ensuite au tour de Phil Foden de lancer sa soirée : l'Anglais sert Raheem Sterling, qui double calmement la mise (2-0, 35e). Foden lui-même s'appuiera ensuite sur un une-deux génial avec De Bruyne pour tuer le match juste avant la pause (3-0, 45e) ... 

Un KDB taille patron

Difficile de trancher entre De Bruyne et Foden pour désigner l'homme du match, tandis que côté Liverpool les gestes approximatifs se multiplient. Au retour des vestiaires, il n'y en a que pour Manchester ; Jesus enroule loin du cadre, notre Diable force Van Dijk à un sauvetage. 

Alors que la rencontre perdait en intensité (et que Divock Origi entrait au jeu côté Reds), la malchance s'en mêlait lorsque Oxlade-Chamberlain trompait son propre portier sur un beau travail de Sterling ... servi par De Bruyne (4-0, 66e). Pas d'assist, cependant, pour KDB sur ce but. 

Le score ne bougera plus (malgré un nouveau but annulé de Mahrez à la dernière seconde) et permet à City de conforter nettement sa place de dauphin ; le nouveau champion, de son côté, inaugure son titre par une lourde défaite sans importance ... mais qu'il faudra faire oublier la saison prochaine pour réaffirmer qu'il ne s'agissait là que d'une mauvaise gueule de bois. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos