🎥Victoire tranquille et podium conforté pour Yannick Carrasco et l'Atletico
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

🎥 Un penalty retiré, un but gag et une victoire tranquille pour Carrasco et l'Atletico

🎥Victoire tranquille et podium conforté pour Yannick Carrasco et l'Atletico
Photo: © photonews

L'Atletico n'a pas tremblé pour se défaire de Majorque (3-0) et se rapprocher encore un peu plus d'une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Après un excellent partage à Barcelone, mardi soir, l’Atletico, avec Yannick Carrasco dans le onze, devait confirmer à Majorque, qui lutte pour sa survie dans le bas de classement. Les Colchoneros n’auront douté qu’un gros quart d’heure.

Parce que c’est bien Majorque qui s’est créé la première occasion, après moins de dix minutes de jeu. Mais Ian Oblak était au bon endroit pour repousser le danger, venu d’un débordement et d’un centre de Kubo.

Un penalty retiré pour faire la différence 

Malmenés, les Rojiblanquos sont rentrés petit à petit dans leur rencontre et c’est d’ailleurs un une-deux entre Yannick Carrasco et Joao Felix qui a offert à l’Atletico sa première grosse opportunité de la rencontre. Mais le cadre s’est dérobé pour le jeune attaquant portugais.

L’Atletico n’attendra toutefois pas trop longtemps pour ouvrir le score. Grâce à... un nouveau penalty pour des Colchoneros qui en avaient déjà obtenu deux contre le Barça. Et comme contre les Catalans, les Madrilènes ont pu compter sur l'intervention du VAR pour le transformer... en deux temps.

La première tentative d’Alvaro Morata a été repoussée, comme celle de Diego Costa l’avait été mardi dernier. Mais plusieurs Majorquins étaient rentrés dans la surface au moment de la frappe et le VAR est intervenu.

Deuxième chance pour l’attaquant espagnol qui ne l’a pas manquée en envoyant le ballon dans le plafond du malheureux Manolo Reina. Pas encore rassasié l'attaquant des Colchoneros a même doublé la mise, profitant d'un service parfait de Marcos Llorente, juste avant la pause.

Koke pour enfoncer le clou 

Le match était plié et Diego Simeone a pu faire tourner après le repos, en profitant pour faire souffler Yannick Carrasco, à nouveau auteur d'une bonne prestation, et qui a quitté la pelouse peu avant l'heure de jeu. C'est finalement Koke qui a bouclé la soirée d'une frappe déviée. 

Bonne affaire pour l'Atletico qui, avec cinq points d'avance sur Seville et sept sur Villarreal (qui dovent encore jouer), s'isole un peu plus encore à la troisième place. La relégation se précise en revanche pour Majorque qui aura, au minimum, cinq points de retard sur le premier non-relégable à l'issue du week-end. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos