Bayern, Celtic, PSG, Juventus: ces clubs qui écrasent la concurrence nationale

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Bayern, Celtic, PSG, Juventus: ces clubs qui écrasent la concurrence nationale

Dans certains championnat, l'hégémonie d'un club est tellement importante que les autres formations ne se battent que pour des miettes.

A quoi bon commencer une saison de football quand le champion est connu à l'avance? Ce serait un peu grossir le trait que de dire cela, mais dans certains championnats européens, et non des moindres, c'est compliqué de se faire une place au soleil.

Le Celtic, seul au monde

Le cas du Celtic est particulier. L'ancien club de Boyata vient de remporter les neufs derniers titres de champion d'Ecosse. Il faut en effet aller loin dans le passé, lors de la saison 2010-2011 pour voir les Rangers remporter les lauriers...avant de disparaitre. L'ancien club de Thomas Buffel a été relégué en D4 en 2012 pour cause de dette fédérale.

Avec Steven Gerrard à sa tête, les Rangers ont bien essayé de jouer le titre cette saison mais le Celtic a un noyau trop riche pour être dominé et pourrait filer vers un dixième titre de suite, faute de rival. De plus, la participation de l'équipe à la Ligue des Champions et ce pratiquement chaque saison nourrit les finances d'un club déjà bien équilibré.

Le PSG, le nouveau riche

Sept titres sur les 9 dernières années: le PSG domine de la tête et des épaules la Ligue 1 depuis le rachat du club par les Qataris. Montpellier (en 2012) et Monaco (en 2017) avaient réussi à surprendre les Parisiens qui restent désormais sur trois titres à la suite. 

Si on est encore loin des 7 titres consécutifs de Lyon, il est difficile d'imaginer une autre issuée qu'un titre parisien lors des prochaines saisons du championnat de France. Le pire, c'est que le club est aussi en mode "cannibale" et s'est aussi adjugé 4 des 5 dernières Coupes de France, et c'est pareil en coupe de la Ligue.

Le Bayern, la machine à écraser la concurrence

Si la Ligue 1 et le championnat d'Ecosse sont souvent considérés comme étant en dehors des grands championnats européens, que dire de la Bundesliga? Le Bayern y écrase tout le monde depuis maintenant 8 saisons et le dernier titre de Dortmund...sous Jürgen Klopp.

La tactique des Bavarois est assez simple: recruter des jeunes joueurs, les former avec la mentalité du club, et acheter des stars pour les accompagner. Quitte même à aller chercher des joueurs au Borussia Dortmund, ce qui a été la spécialité du Bayern pendant quelques années (Hummels, Lewandowski, Götze, etc). L'écart entre le club de Munich et les autres formations n'a jamais été aussi grand.

La domination de la Vieille Dame

La Juventus a payé cher, très cher les révélations du Calciopoli en 2006. Mais depuis, la Vieille dame renait de ses cendres et n'a jamais semblée aussi belle. Si les hommes de Sarri sont champions cette saison, ce qui semble de plus en plus probable, il s'agira du neuvième titre de suite pour les Bianconeri.

Sur ces dernières années, plusieurs équipes ont eu comme ambition de faire tomber la Juve, mais sans succès. Que ce soit la Lazio, Naples ou l'Inter de Conte, aucun club n'a eu la constance suffisante pour briser cette domination. L'exemple de l'Inter cette saison est flagrant: les coéquipiers de Lukaku se sont totalement effondrés depuis le mois de mars alors qu'ils semblaient mieux armés que jamais.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos