Les joueurs de Roulers l'ont vu venir et ont tiré la sonnette d'alarme : "C'était du pipeau"

Hannes Van Gael
Hannes Van Gael
| 0 réaction
Les joueurs de Roulers l'ont vu venir et ont tiré la sonnette d'alarme : "C'était du pipeau"
Photo: © photonews

La nouvelle histoire du KSV Roulers s'est terminée très rapidement et de manière très tragique. De nombreux joueurs doivent encore chercher un nouveau club et les langues se délient concernant la mauvaise gestion des dirigeants.

Ces derniers mois, les joueurs de Roulers se sont laissés berner par de belles paroles. Tout était trop beau pour être vrai et le club de Flandre occidentale est tombé en faillite.

"Au début, nous avons cru à la nouvelle histoire. Puis nous nous sommes rendus compte que c'était du pipeau. Les voitures, les appartements, les cartes de carburant : ces choses essentielles se sont vite révélées fausses. En tant que groupe de joueurs, nous avons sonné l'alarme assez souvent", a expliqué Wouter Biebauw à la Gazet van Antwerpen.

Payer pour garder la forme

"Il y avait trois joueurs ensemble dans une chambre d'hôtel qu'ils ont dû payer pendant des semaines à 100 euros la nuit. Ils ont donc effectivement payé pour venir s'entraîner. Kudimbana a dû faire une sacrée tournée tous les jours depuis Bruxelles pour aller chercher les joueurs, sinon ils n'étaient pas là", poursuit le gardien.

Les joueurs n'ont jamais reçu plus qu'une petite avance sur leur salaire. "Et il y a ici un garçon qui vient du Zimbabwe, j'espère qu'il trouvera une solution".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos