Et s'il était temps pour Thomas Vermaelen de se retirer ?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Et s'il était temps pour Thomas Vermaelen de se retirer ?
Photo: © photonews

Thomas Vermaelen est à nouveau piégé au Japon. Le Diable Rouge ne s'imaginait sans doute pas que sa signature au Vissel Kobe compliquerait à ce point sa carrière internationale, et Roberto Martinez n'abandonne pas l'ancien capitaine d'Arsenal ... Mais le temps presse, à quelques jours de ses 35 ans.

Tout le monde aime Thomas Vermaelen, à l'exception peut-être de supporters de l'Antwerp particulièrement acharnés pour son année de formation au Beerschot. Mais à l'image de Jan Vertonghen ou Toby Alderweireld, le discret Vermaelen n'a jamais joué en Belgique et n'est donc jugé que sur sa carrière internationale, qui parle d'elle-même - capitaine et pilier d'Arsenal, élu dans l'équipe-type de Premier League, joueur du FC Barcelone et Diable Rouge à 76 reprises. 

À 34 ans, pourtant, les jours de Verminator en sélection semblent petit-à-petit être comptés. Sa signature au Vissel Kobe était déjà un tournant : pour beaucoup, l'ex-Gunner, déjà à la peine en Europe pour cause de blessures récurrentes, ne devait plus être appelé en sélection. S'il a pu retrouver les terrains de manière régulière au Japon, et était même titulaire à part entière en 2019 chez les Diables Rouges, l'Euro 2020 semblait être son terminus.

L'heure du renouvellement 

Mais l'Euro a été repoussé, et le Covid-19 a piégé Vermaelen au Japon. Depuis la fermeture des frontières internationales, les joueurs de J-League se sont retrouvés incapables de quitter le pays pour rejoindre leur sélection et cette situation ne semble pas sur le point de s'arranger : si la Belgique gagne la Ligue des Nations, ce sera peut-être sans celui qui a porté le brassard à 13 reprises chez les Diables (jamais sous Martinez). 

Vermaelen Thomas

Le profil de Thomas Vermaelen a longtemps été unique : un défenseur central gaucher, voilà un luxe rare en sélection et Martinez a tâtonné pour en trouver, comme lorsqu'il a appelé Elias Cobbaut. Cette fois, c'est Hannes Delcroix qui remplace profil pour profil Vermaelen. Celui-ci peut-il être un titulaire à part entière d'ici à, disons, l'horizon 2022 ? Martinez se résignera-t-il à aligner un joueur droitier sur la gauche de sa défense ? Au vu des options, si Delcroix (ou Cobbaut) ne confirment pas, il le faudra bien : Vermaelen et Vertonghen auront 37 et 35 ans lors du Mondial 2022, et même le joueur du Benfica pourrait bien avoir décliné d'ici-là.

En ce qui concerne Vermaelen, Roberto Martinez est formel : "C'est un défenseur fantastique, qui est toujours capable d'atteindre un très haut niveau". La prochaine sélection aura lieu en mars, et la situation sanitaire peut évoluer d'ici-là ; l'Union Belge espérait déjà pouvoir compter sur son joueur cette fois. Thomas Vermaelen pourrait-il, dans le cas contraire, faire son retour juste à temps pour l'Euro ? On lui souhaite en tout cas une fin de parcours en Diable à la hauteur des services rendus ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos