2020, L'année presque parfaite de Bruges

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
2020, L'année presque parfaite de Bruges

Un titre, une belle campagne européenne, peu de défaites: Bruges est la meilleure équipe de toute l'année 2020. Même si tout n'a pas été parfait, loin de là.

L'année civile 2020 du Club de Bruges aura été excellente. S'il y a bien une équipe belge qui aura marqué l'année par sa stabilité, c'est le champion de Belgique 2019-2020 car oui malgré l'arrêt du championnat après la 29ème journée, Philippe Clement et ses hommes ont été sacrés.

Pour parler de cette année du Club, nous allons voir plusieurs points: avant-covid, post-covid, le bilan européen et les transferts hivernaux et estivaux.

En championnat avant le Covid

L'année 2020 avait commencé de la meilleure des façons pour Bruges, avec une victoire au Sporting d'Anderlecht. Jusqu'à l'arrivée du Coronavirus, les hommes de Clement ont été intraitables, ne concédant que deux fois le match nul, à Courtrai et au Standard. C'est donc via une annonce de La Pro League en juin que les Gazelles ont validé un titre qui ne souffrait d'aucune contestation.

Krépin Diatta KV Mechelen - Club Brugge
© photonews

En championnat après le Covid

Le début de saison 2020-2021 de Bruges est chaotique. L'équipe a débuté sans renforts, et avec le doute de la finale de la Coupe de Belgique dans un coin de la tête. Ces doutes, les Brugeois les ont eu en tête jusqu'en octobre et la Ligue des Champions avant que les résultats ne ommencent réellement à ressembler à ce qui est attendu par Clement. Le vrai bémol, c'est le manque de capacité à débloquer une rencontre face à une défense regroupée.

Au bout du compte, les faits sont là: au moment de passer en 2021, Bruges est en tête du championnat et est le mieux placé et le mieux armé pour coiffer à nouveau les lauriers.

Le bilan européen

Il est plus que positif et dire le contraire serait mentir. Le duel face à Manchester United était déséquilibré les Gazelles auraient mérité un meilleur match à jouer à Old Trafford, c'est à dire que sans l'expulsion de Deli l'équipe aurait pu disputer un duel bien plus intéressant.

Deli Simon - Rits  Mats

La campagne de Ligue des Champions que Bruges vient de disputer est positive avec un bémol: le match aller contre la Lazio. Contre une équipe décimée, il y a eu bien trop de respect en première période et beaucoup d'occasions manquées. Une victoire lors de cette rencontre aurait pu tout changer.

Les transferts

Bruges a cherché longtemps après un attaquant. Lorsque le Club a payé 6 millions pour Michael Krmencik, on pensait que l'oiseau rare était enfin trouvé. Le problème, c'est que l'aigle recherché est en fait un perdreau, et pas de l'année en plus. Résultat, c'est un échec.

Par contre, l'arrivée de Noa Lang est tout simplement le coup de l'année. Le Hollandais a eu un impact direct, et continue de grandir dans cette équipe. Il est devenu un titulaire indiscutable et il le sera encore plus après la petit pause hivernale. Pour 6 millions, le prix de son option obligatoire, c'est un beau cadeau de la part de l'Ajax.

2020 sera quoi qu'il arrive un grand cru pour Bruges. Tout le club, Clement en tête, espère une chose à moyen terme: être sacré sur le terrain et non pas sur les réseaux sociaux.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos