Une semaine bien compliquée pour l'Antwerp: "Ce n'est pas une excuse, mais ça a joué"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Une semaine bien compliquée pour l'Antwerp: "Ce n'est pas une excuse, mais ça a joué"
Photo: © photonews

Un nouveau coach qui ne peut pas donner les entraînements, les frasques de Didier Lamkel Zé, des joueurs en quarantaine et une lourde défaite: l'Antwerp a sans doute vécu la plus douloureuse semaine de sa saison.

C'était une semaine pas comme les autres au Bosuil et elle s'est soldée par un très gros échec sur la pelouse des voisins malinois. Méconnaissables, les Anversois ont bu la tasse en un peu plus de dix minutes derrière les Casernes. 

"Pas la réaction qu'il fallait"

Et pourtant, hors de question de se cacher derrière les événements de la semaine pour expliquer ce sérieux revers. "L'entraîneur qui n'est pas là, un coach avec qui ça se passait bien qui est parti, des joueurs en quarantaine, ça a sûrement joué, mais ce n'est pas une excuse. Le groupe n'a pas eu la réaction qu'il fallait sur le terrain et je suis très déçu", insiste Faris Haroun au micro d'Eleven

Et Dylan Batubinsika abonde dans le sens de son capitaine. "On a pris une petite claque aujourd'hui", reconnaît-il. "C'était une semaine compliquée et le contexte n'était pas idéal, mais ce n'est pas une excuse. On pouvait et on devait faire mieux", conclut le défenseur central du Great Old. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos