Fin de rencontre très tendue à Ibrox sur fond d'insulte à caractère raciste, Steven Gerrard "en colère et bouleversé"
Chafik Ouassal
| 0 réaction
Fin de rencontre très tendue à Ibrox sur fond d'insulte à caractère raciste, Steven Gerrard "en colère et bouleversé"

La soirée a été difficile pour le champion d'Ecosse, éliminé hier soir en Europa League par le Slavia Prague.

Au-delà du match mouvementé et de l'élimination, Steven Gerrard s'est dit "en colère et bouleversé" après que son milieu de terrain, Glen Kamara, lui ait confié avoir été visé par une insulte à caractère raciste. Le joueur mis en cause est Ondrej Kudela : "Mon joueur m'a dit qu'il a été la cible d'insulte à caractère raciste", a déclaré le coach des Rangers après la rencontre, dans des propos repris par la BBC.

"Je suis en colère. Je connais Glen et je lui fais confiance à 100%. Le joueur du Slavia a causé cela et quelque chose doit se passer rapidement, mais cela me dépasse. Mais quoi qu'il arrive, je soutiens Glen. Je n'ai même pas envie de parler de football."

Le directeur général des Rangers, Stewart Robertson, a affirmé que l'incident avait été rapporté au délégué de match de l'UEFA pour son rapport avant d'ajouter : "Nous ne sommes pas prêts à ce que Glen Kamara ne devienne qu'une statistique de plus. Trop, c'est trop."

Dans un communiqué, le Slavia a répondu que Kudela admettait avoir insulté Kamara, mais qu'il ne s'agissait pas d'insulte à caractère raciste. Le club de Prague a ajouté que Kudela avait réagit à un des "tackles brutaux" auxquels toute l'équipe avait été confrontée tout au long de la partie, citant également la blessure au visage subie par le gardien Ondrej Kolar qui a conduit à l'expulsion de Kemar Roofe.

Le communiqué évoque ensuite d'autre faits graves survenus après la rencontre : "Après la fin du match, l'équipe n'a pas été autorisée à rentrer dans le vestiaire. Ondrej Kudela a été agressé par Kamara et frappé à la tête à coups de poing, le manager Steven Gerrard étant témoin de l'incident. Même les représentants de l'Uefa qui étaient également présents sur le lieu de l'incident ont été choqués par ce comportement."

De son côté, l'UEFA a confirmé qu'elle menait une enquête sur les incidents.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos