Le coeur d'Anderlecht : dans l'ombre mais indispensable, Josh Cullen s'est (re)fait une place

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le coeur d'Anderlecht : dans l'ombre mais indispensable, Josh Cullen s'est (re)fait une place
Photo: © photonews

Voir Adrien Trebel sortir du 11 de base était une surprise, mais Josh Cullen est un remplaçant plus qu'adapté pour le Français, qui peut difficilement enchaîner les matchs.

Josh Cullen (25 ans) serait certainement haut au classement des transferts de l'année du RSC Anderlecht si l'on demandait leur avis aux supporters (même si Lukas Nmecha coifferait sans doute les lauriers). L'Irlandais n'a pas l'ADN RSCA, n'est pas un artiste - même si son niveau technique est sous-estimé - et n'est pas spectaculaire dans le jeu ou dans les chiffres, mais il rejoint la longue liste de joueurs passé au Parc Astrid et qui s'y sont imposés au courage. 

"Il a un coeur gros comme ça. La façon dont il travaille est un exemple pour toute l'équipe. Josh se donne tellement à fond sur le terrain qu'on en vient à le sous-estimer sur le plan technique et qualitatif", pointe Vincent Kompany. Contrairement à un Trebel, capable d'amener du danger, Cullen n'est pas du genre à mettre son nom au tableau d'affichage à côté de la ligne "buts" ou "assists". "Il y a des matchs lors desquels je choisirai un autre profil, comme Adrien. Mais les chiffres individuels ne veulent rien dire. Ce qui nous intéresse, c'est le collectif", insiste Kompany. "Josh est là pour d'autres choses et je suis très satisfait de son apport au milieu". 

Une chose est sûre : s'ils ont un profil différent, Trebel et Cullen ne sont pas à proprement parler complémentaires. En cas de séjour prolongé d'Adrien Trebel à Anderlecht, la concurrence devrait rester féroce entre les deux, et - espérons-le pour Anderlecht - les tirer vers le haut ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos