Eliot Matazo pas encore Diablotin, mais ça ne saurait tarder

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Eliot Matazo pas encore Diablotin, mais ça ne saurait tarder
Photo: © photonews

Le jeune milieu de terrain grimpe les échelons un à un avec l'AS Monaco, mais il devra encore patienter (un peu) avant de trouver sa place avec l'équipe nationale espoirs.

Pendant la phase finale du championnat d'Europe (prévue du 31 mai au 6 juin en Hongrie et en Slovénie) battra son plein, les Diablotins mettront déjà le cap sur l'Euro 2022: au Kazakhstan, le 4 juin, la Belgique entamera, en effet, son tournoi éliminatoire. 

Avec une nouvelle génération de jeunes joueurs, mais sans Eliot Matazo. Le Bruxellois de 19 ans, passé par le centre formation du Sporting d'Anderlecht, s'impose petit à petit dans l'entrejeu de l'AS Monaco. Il a d'ailleurs profité de ses premières titularisations pour inscrire son premier but et distiller son premier assist en Ligue 1

"Il fait partie du plan" 

Mais il ne fait pas partie de la sélection de Jacky Mathijssen pour le coup d'envoi de cette nouvelle campagne. Pas encore. Car ses prestations n'ont pas échappé au sélectionneur. "Il fait partie du plan", confirme-t-il. 

Ce n'est donc que partie remise pour le milieu de terrain monégasque. "C'est un joueur qu'on suit depuis un moment. Il fera certainement partie de l'aventure dans deux mois. On se déplacera en Turquie et ce sera très intéressant pour moi de voir à l'œuvre", ajoute Jacky Mathijssen

En attendant, Eliot Matazo va se concentrer pleinement sur ses missions avec l'AS Monaco. Une fin de saison qui s'annonce d'ailleurs pimentée pour le jeune médian belge. Avec une finale de Coupe de France, contre le PSG, ce mercredi et un déplacement à Lens qui doit permettre aux Monégasques d'assurer leur place dans le top 3 et leur qualification pour la prochaine Ligue des Champions. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos